L'encyclopédie interdite du plongeur

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
diderot1-1.jpg

L'encyclopédie interdite du plongeur, roman de Homère Simpson (L'Odyssée d'Ulysse Gosset, tome XIV, 1937).

Selon l’encyclopédie interdite du plongeur, le mérou brun apprécie les côtes rocheuses et « plus particulièrement les failles, où il aime se réfugier ». Il donne envie de rire, de pleurer. Son allure est bosselée, sa chair délicate, la manger donne autant de plaisir que de peine. C’est l’Antoine Hummel des Profondeurs, l’émoi silencieux fait écailles.


Un joyeux luron

Géronimo Kerviel, 38 ans, est un beau mérou bien frais né à Palavas-lès-Astéroïdes, et qui a grandi sous l’eau près d’un élégant parc à huîtres, sous la grande terrasse de laquelle on peut admirer le coucher de soleil à la tombée de la nuit... Ses grands-parents sont mérous, son oncle est contrôleur, sa mère docu-mentaliste, son frère et sa sœur sont mérous de secours, sa grand-mère fait du judo ; et lui, c’est un mérou brun.

merou.jpg

Sa large mâchoire proéminente pourrait rappeler qu’il fut pilier dans l’équipe nationale juniors de rugby sous-marin : « J’aime la violence réelle prise dans des règles précises, un code de l’honneur et le respect des procédures de contrôle. »


Des rôles où tout disparaît, sauf l’essentiel

Il aime « le bugcore, le rock dur et Santana ». Il se réfugie volontiers dans des rôles où tout disparaît, sauf l’essentiel : une présence brute portant les sentiments bien au-delà des passions de la vraie vie jusqu’à ce point « où le mérou devient sa force sans jamais cesser d’être mouillé. »

De plus, comme il est un excellent développeur de maquereaux sur Excel, il est capable de concevoir des outils informatiques pour co-picoler des titres en masse dans plusieurs applications Windows, pendant que ses épaisses paupières veloutent un regard où des émotions sortent de la roche pour finir en eaux profondes.

Étrange super-pouvoir !


les poissons de mer les plus courants dont il faut éviter la consommation

smiley_crepe.gif Le mérou, la raie, le thon rouge et le beryx.


Les procédures de contrôle étaient fermées de l'intérieur

Soudain, c’est le drame : Géronimo Kerviel devient passionné par son travail, très courtois avec les gens et apprécié de ses supérieurs hiérarchiques. Echappant de la sorte à toutes les procédures de contrôle, il se réfugiera peu-à-peu dans des rôles où, magie de la fiction, 4,9 milliards d’hectopoutres disparaîtront.


Se sentant grugés, ses responsables hiérarchiques jure qu'ils « feront désormais plus attention à la taille des poissons, à ne pas avoir de poissons dans l'assortiment pendant leur période de reproduction, et aussi à la pêche sélective avec un maximum de 4% de prises annexes. »


Les explications de son responsable

Du mérou, Géronimo Kerviel a le naturel amical et rocailleux, selon les explications de son responsable, qui s'est exprimé sous couvert de l'anonymat lors d'une conférence téléphonique, debout les pieds dans les mégots et la bière à la main.


Un heureux dénouement

L’État, l'Anpe et l'Association anti-hécatombe signeront un accord un vendredi pluvieux pour aider les chômeurs à trouver un emploi ou une qualification de contrôleurs de mérous.


Critiques

« Un roman tout à fait jouissif grâce à Géronimo Kerviel, un héros d'une rare sensualité, grandiose et beau dans le rôle du plus élégant des héros littéraires, celui où tout disparaît, sauf l’essentiel. Les dialogues sont munis d'une grande répartie, toujours aussi classes que l'ambiance qui règne continuellement dans le livre. Des galas aux voitures de luxe, des beaux bijous aux palaces en passant par les hauts de forme vernis, les cigares hors de prix et des logo de portable à volonté, toute la panoplie des gentlemen et des ladies est présente dans ce roman. on en ressort avec une seule envie; celle de leur ressembler. L'intrigue, pleine de procédures de contrôle, captive et se révèle tout à fait étonnante. Malgré les 4,9 milliards d’hectopoutres disparus (hahaha), l'encyclopédie interdite du plongeur est pour moi un des livres les plus fascinants que je n'ai jamais lu, par l'ambiance, les personnages, les procédures de contrôle et la beauté du héros. Une réussite pour Homère Simpson, qui devient un grand auteur ! » - François Mitterrandom, Art Pressque, juin 1937.


plongeur.jpg Les Chefs-d’œuvre du Patrimoine Mondial de la Littérature Sous-Marine.
"L'Odyssée d'Ulysse Gosset"

par Homère Simpson

·Les U-Boat attaquentLe mérou pète un câbleMad Max, le fils du mérouLa banane du pêcheurRoubignoleLe temps de l' HésitanceL'amitié de la badèche rouge insulaireL'Exode des phoque-escargotsLe mérou s'tond à Saint-TropezUn Albatros à sourcils de fonctionSi Paris-Roubaix m'était contéLa phobie des pingouinsTirer un coup avec un percolateurGangbangL'encyclopédie interdite du plongeurLe sélénium, le fer, l’iode et le maquereauWingsuit-trap « Rien de grand ne s'est accompli en ce monde sans mérou... » (Antoine Hummel).