Mad Max, le fils du mérou

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Mad Max, le fils du mérou, roman d'Homère Simpson (L'Odyssée d'Ulysse Gosset, tome III, 1907).


Présentation du héros

Max Gosset, le fils d'Ulysse Gosset, est un gros mérou, avec une tête épaisse, à la bouche largement fendue et dont la mâchoire inférieure avance. Son dos porte une longue nageoire coupée en deux parties égales. La première, près de la tête, est armée d'épines solides, tandis que son postérieur est mou. Brun, avec des taches rouges sur le dos, Buster Gosset atteint une taille de 1 à 2 m et un poids de 200 kilos.


Tant qu'il y aura des mérous

Après un violent traumatisme, Max Gosset se met à aimer la compagnie des hommes. Il s'approche des pêcheurs sous-marins et n'hésite pas à venir manger dans leur main. Lorsque le commandant Paul-Emile Coustazieff, à bord de son bateau le Gembrion, entreprend, en 1855, de tourner un film sur la vie sous-marine, Max Gosset devient l'ami de l'équipage. Les compagnons de Coustazieff le surnomme Mado et Max Gosset, vraie gueule de cinéma, devint l'une des vedettes du film.


Des Mérous et des Hommes

Son affection devient rapidement si encombrante que, pour pouvoir poursuivre les explorations et les prises de vues, on doit l'enfermer dans une cage sous-marine, solidement arrimée au bateau pour contrer la force boomerangueste, jusqu'à la fin de l'expédition. S'ensuit une folle et dramatique course poursuite entre le bateau et la cage sous-marine au cours de laquelle Max Gosset est gravement mouillé.
Heureusement, son père lui apprend qu'il est un poisson et il évite ainsi la noyade. Sa vengeance sera sans glande.


Critique

« Nul à chier. » - Antoine Hummel, Mémoires.


plongeur.jpg Les Chefs-d’œuvre du Patrimoine Mondial de la Littérature Sous-Marine.
"L'Odyssée d'Ulysse Gosset"

par Homère Simpson

·Les U-Boat attaquentLe mérou pète un câbleMad Max, le fils du mérouLa banane du pêcheurRoubignoleLe temps de l' HésitanceL'amitié de la badèche rouge insulaireL'Exode des phoque-escargotsLe mérou s'tond à Saint-TropezUn Albatros à sourcils de fonctionSi Paris-Roubaix m'était contéLa phobie des pingouinsTirer un coup avec un percolateurGangbangL'encyclopédie interdite du plongeurLe sélénium, le fer, l’iode et le maquereauWingsuit-trap « Rien de grand ne s'est accompli en ce monde sans mérou... » (Antoine Hummel).