Tirer un coup avec un percolateur

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Tirer un coup avec un percolateur, roman d'Homère Simpson (L'Odyssée d'Ulysse Gosset, tome XII, 1934).

percolateur.jpg

Plus exactement, « Tirer un coup avec un percolateur - Poésie ».

Poésie en sous-titre.

Simple et beau comme l'éternité.


Pour la plupart des romans d'Homère Simpson, le souci de profondeur commence et s'arrête entre 20 et 200 mètres sous la surface; après le seuil de décompression, ça commence déjà à déconner. Une exception pour Tirer un coup avec un percolateur : là, c'est exactement le contraire.

L'histoire se déroule à moins 500 mètres, une erreur de profondeur qu'on pardonne à 17 ans mais qui fait tache à 40, qui provoque un sourire gêné et qui persuade les habitués du biotope sous-marin qu'ils savent déjà à quoi ils ont affaire (et à qui). Cette erreur de profondeur est un vrai problème pour un roman de cette nature (ça ne le serait évidemment pas si le héros était un cachalot).


Notons tout de même que Homère Simpson pensait plutôt intituler son roman « faire l'amour à un percolateur », mais qu'il craignait que ça lui foute la honte devant les copains.


plongeur.jpg Les Chefs-d’œuvre du Patrimoine Mondial de la Littérature Sous-Marine.
"L'Odyssée d'Ulysse Gosset"

par Homère Simpson

·Les U-Boat attaquentLe mérou pète un câbleMad Max, le fils du mérouLa banane du pêcheurRoubignoleLe temps de l' HésitanceL'amitié de la badèche rouge insulaireL'Exode des phoque-escargotsLe mérou s'tond à Saint-TropezUn Albatros à sourcils de fonctionSi Paris-Roubaix m'était contéLa phobie des pingouinsTirer un coup avec un percolateurGangbangL'encyclopédie interdite du plongeurLe sélénium, le fer, l’iode et le maquereauWingsuit-trap « Rien de grand ne s'est accompli en ce monde sans mérou... » (Antoine Hummel).