Fukushima

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Locution japonaise (de l'anglais "Fuck Oussama").


Origine

C'est sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima (qui avant les évènements relatés ici même, portait le nom de ボルムレミモザ ) qu'Oussama Ben Laden, représentant en lave linges, fit sa première tentative de déstabilisation du pays du soleil levant par tsunami interposé.

Tel Moïse commandant aux eaux de l'Amer Rouge[1], Oussama parla aux entrailles de la terre afin d'y semer la zone et de provoquer le plus grand raz-de-marée que les japonais de cette région eurent connu à ce jour. Le tsunami ainsi créé fût derechef surnommé "la Grande Chasse d'Ô" par les autochtones, qui, lorsqu'il s'agit de bien écrire, n'ont que rarement besoin de se plonger dans leur Becquerel.


Mais quel rapport avec la centrale nucléaire, hein ?

C'est exactement ce qu'il se sont dit, nos nippons ! C'était là faire preuve de bien peu d'imagination, que de ne point penser aux conséquences mouillesques de l'eau de mer sur le système de refroidissement de la centrale. En effet, en termes de génération de frigori, il convient de garder en tête la formule suivante :

1 système de refroidissement de réacteur nucléaire civil = [1/2 (Catherine Deneuve) x (Carole Bouquet/13.2)] / 7.3 sur l'échelle du voisin

Or, le système mathématique décrit plus haut fonctionne à l'électricité (dont les locaux ne tardèrent point à manquer rapidement, by zeu way). Notre système se mit rapidement à évoluer selon le modèle qui suit :

1 réchauffement des réacteurs de Fukushima = [326 Jennifer Lopez] x [14 moules à gaufres]²


D'où l'on en déduit...

...que nos amis sont dans une merde noire. Et que, pas bégueules pour un yen, ils partagent leurs nuages radioactifs avec les voisins, les voisins des voisins, les voisins des voisins des voisins, les voisins des voisins des voisins des voisins, tiens c'est pas compliqué, même mon beau-frère de Mézydon-les-Deux-Pognes a une tête toute bizarre depuis quelques semaines.


Notes

  1. Son frère cadet, Rackam Le, étant retenu par une boum ismaliste a base de burqa-surprise fourrée aux truffes explosives et de vodka au jasmin dans la culotte d'un suave; quant à sa cousine, l'Amère Thérésa, elle avait les mains prises à torturer des pauvres en Inde-et-Loire.