Voisin

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Voisin (connardis parasitus) - espèce de con, genre des parasites, famille des saloperies, ordre nouveau, classe des mammifères (comme le chat et le gens).

Animal beaucoup trop proche de l'homme. La femelle du voisin est la salope d'en-face, son petit est le petit con de chiard qui a chougné toute la nuit j'ai pas pu fermer l’œil[1].


Description

Protéiforme, il est difficile de décrire avec précision les caractéristiques physiques du voisin; néanmoins, les meilleurs experts s'accordent sur le fait que, pour reprendre l'expression du professeur Professeur, "dire que le voisin est laid serait faire insulte à la laideur".

VoisinGrossi100Fois.jpg
Un voisin grossi 100 fois.


Mode de vie et Habitat

Le voisin est un parasite du pallier d'à-côté. D'un naturel grégaire, il incline à poser son oreille sur les murs, particulièrement passé 22 heures, et possède un organe de communication complexe, lui permettant d'appeler les autorités compétentes pour dénoncer toute trace de vie chez l'homme.


Sous-espèces de Voisins

Le voisin se décompose en plusieurs sous-espèces, telles que l'Arabe du 3ème, le sale petit connard de jeune d'à-côté ou encore le vieux con du 1er.

Les différences de pelages et de plumages, comme quelques subtils écarts dans les techniques de chasse employées, ne doivent cependant pas occulter la proximité biologique de toutes les sous-espèces de voisins.


Alimentation

Se nourrissant principalement de frustration, le voisin a développé un ingénieux système de chasse, aux multiples techniques, au nombre desquelles on trouve:

  • écouter de la musique trop fort quand l'homme veut être tranquille;
  • tambouriner violemment à la porte quand l'homme veut écouter de la musique;
  • regarder fixement l'homme dans l'ascenseur en toussotant;
  • arrêter l'homme dans les escaliers pour lui parler météo[2].

La frustration étant en outre de production courante sous le règne de la Waffen Société du Spectacle, le voisin trouve dans la modernité baveuse un climat propice à sa prolifération.


Le voisin a-t-il une utilité quelconque dans l'écosystème?

Le voisin garantit un taux de suicide minimal chez l'homme, évitant que cette autre espèce de nuisible ne devienne encore plus envahissante.

Il est par conséquent protégé par l'ONU.

gravure.jpg
Attention, les voisins sont nombreux.


Le saviez-tu?

  • Un voisin sur deux est un gens déguisé en prochain; l'autre est un prochain déguisé en gens.
  • A ce titre, il est communément admis qu'un voisin peut en cacher un autre, éventuellement sans papiers. Soyons donc ATTENTIFS ENSEMBLE.


Notes

  1. Qu'on peut, par décret spécial du 32 jonvier 1964, abréger en lepticon.
  2. Comme bien des nuisibles, le voisin est en effet capable de communication.