Règne

D'ArdKorPedia
Révision datée du 6 juillet 2014 à 18:51 par Le Violet (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Notion complexe et simple à la fois, comme le prouvera la suite du présent article.


Caractéristiques diachroniques du mot Règne

Jusqu'en 2006, le mot règne est fréquemment employé mais n'a aucun sens. C'est en juillet 2006, sur l'ArdKorPedia que le mot règne adopte une forme plurielle invariable et prend le sens suivant. Merci de votre compréhension.


Sens du mot Règne dans le lexique golombien universel

Tous les mois, les femmes et les gourous ont leurs règnes. C'est comme ça, c'est un atout dont ils bénéficient de droit divin et que personne ne pourra leur ôter. C'est l'exclusivité de ce type d'avantages qui rappelle les femmes à leur condition dérisoire de bonnasses d'intérieur poussiéreuses, sans horizons bandants et sans challenges. Il est donc conseiller d'eviter de faire chier pendant quelques jours une femme pendant ses règnes : elle pourrait être amenée à vous tromper avec un tampon.


Avantages subsidiaires de la femme soumise aux règnes

L'éponge à repasser, le fer à vaisselle, le chouchou et son cul font également partie des objets dont la femme peut jouir de manière exclusive, toujours de droit divin et selon la législation établie par l'Association Laïque, Athée mais Cléricale des Règles Immuables de Tout Être (ALACRITÉ).


Théories de l'origine des règnes

Les règnes sont un faisceau gros comme Ça de pathologies qui se transmettent mystérieusement de Canard Vécé à Femme dans les toilettes propres.

blatte.JPG
Une molécule de blatte aurait jusqu'à présent empêché la transmission des règnes dans les toilettes sales.


Le saviez-tu