Arabe

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Un peu d'étyMomologie

Arabe est un terme de vieux François. Ainsi tous les François postérieurs au XIX ème siècle et un quart se sont refusés à l'utiliser. Mais ce n'est pas le cas de François de Montesquieu qui, daté au carbone 14, s'est révélé être du XVIIIème siècle et qui a utilisé le terme dans le titre d'un de ses fameux ouvrages : les "Lettres des meufs qui habitent la maison à droite après celle des arabes", improprement appelées par les gens sales : les "Lettres Persanes".

Le terme arabe est depuis tombé en désuétude du 46ème étage d'une tour de Dubaï. Il a été remplacé successivement par les termes suivants :

  • "arabeuh" : qui ne désignait à l'origine que les individus à casquette originaires d'Orient et faisant commerce d'épices dans tous les squares de notre beau pays. Il est lui aussi tombé en désuétude, mais heureusement sans gravité - apprenant la nouvelle, Isaac Newton en est d'ailleurs tombé dans les pommes d'étonnement !
  • "beuara" : qui a remplacé "arabeuh". Il semblerait que le terme ait été popularisé à la suite d'une soirée orientale où nombre de personnes avaient subies de fortes indigestions aux loukoums.
  • "beur" : qui a supplanté à son tour le terme précédent. Les arabes ayant des teintes variées de peau suivant les régions et les aléas de la génétique, il est d’usage de distinguer le « beur blanc » du « beur noir ». L’œil au beur noir est paradoxalement assez mal vu.


Qu’est que l’Arabe ?

L’arabe est plusieurs choses :

  • un sujet de conversation éternel pour les pieds-noirs, les juifs et toutes les personnes de plus de quarante ans
  • un sujet d’étude pour les zorientalistes tels Jacques Beurk ou Maxime Rodinson-Crusoé, ou pour les sociologues des phénomènes urbains à roulettes et des racaillous
  • un titre de livre très vendeur quand on le met à proximité des termes « musulman », « islamique » et « terrorisme »
  • un motif de fierté d’être fier pour de nombreux amateurs de Hip Hop Chrétien Progressiste
  • un sujet de détestation légitime à ranger à côté des Turcs, des Arméniens, des Persans, des Israéliens, des Américains et des Européens pour les Kurdes
  • le titre d’un article passionnant dans ArdKorPedia


L’Arabe est-il pire que le Juif ?

  • Selon Roger Cukierman, oui bien pire puisque tous les juifs sont formidables et que tous les arabes détestent les juifs qui sont pourtant tous formidables.
  • Selon Tariq Ramadan, cela dépend s’ils sont musulmans ou pas. Mais dans l’ensemble, enfin … euh … ça tourne là ?
  • Selon Jean-Marie Le Pen, on ne sait plus, il faudrait demander leur avis à Gobineau, aux grands penseurs des années 30 et aux anciens de l’Algérie.
  • Selon Abraham, il n’y en a pas un pour ratrapper l’autre, bordel de merde !
  • Selon les Israéliens, les arabes seront moins pires quand ils ne seront plus; et l'on s'y emploie.
  • Selon les Palestiniens … B.O.U.M !


Comment devenir un arabe en France ?

  • Il suffit d’utiliser à intervalles réguliers dans vos phrases les termes suivants : « khoya », « sa va mamoiselle ? », « wallalaradime », « belek », « 7mar », « sid el-foumouk », « zarma », « 3taï», « passe moi le sel » et « la 7ala ».
  • Pensez également à jurer régulièrement sur "le Coran de la Mecque". Attention ne le faîtes pas sur celui de Médine, c'est très grave !