Les Chiffres et les Lettres de Mon Moulin

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

En 1904, le Prof. Professeur et Armand Jammot écrivent ce Loft Story provençal avant l'heure, pour "niquer le bourgeois". La supercherie perdurera des années.

L’édition originale ne comportait que 10 chiffres et 9 lettres. Celle de 1909, chez le même éditeur en comporte 24 et demie.


L'histoire

Jayce, un jeune éphèbe castrat, doit conquérir la lumière, à la fin d'un parcours semé d'embûches et de pin-ups dénudées.

Le premier charme de ce recueil est de restituer les odeurs de la Côte d'azur de Monaco et d’y camper des personnages pittoresques : le curé pédophile, l’amoureux des parcmètres, le poète serial killer, le berger pyromane, le joueur de bug-core, les petits chats morts le long des routes… Dans ce recueil, Jammot parvient aussi à allier tendresse et viandalisme. Il nous montre la voie ultime vers le salut, et invite à lire l'avenir dans les entrailles des papes.

Le dernier chapitre, ou le héros change de sexe, est tout particulièrement émouvant et force au recueillement.

Actualité du Jammotisme

De nombreuses sectes se réclament aujourd'hui de cet ouvrage mythique. Les fous. La nature profane de l'oeuvre, et contraire au dogme de la banane, aurait pourtant dû ouvrir les yeux de tous. Il n'en est rien. Que ces sots subissent les châtiments du Chou-fleur éternel.

A ne pas confondre avec :

  • Les lettres de mon moulin à poivre, d'Alphonse Daudu.