Golem

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Golem est le mot juif pour dire tiers exclus. La diasporama a étendu son usage à travers le monde et ce depuis l'an 1003. Aujourd'hui les deux termes s'utilisent indifféremment ; c'est à dire même si on est mizrahim. C'est Aristote, alors qu'il est encore l'antiquité, qui rapprochant le terme de Golem de celui de tiers exclus, découvre qu'ils ont le même signifié mou.

En 1964 a lieu un examen cognitivo-génétiques qui démontre que les êtres générés par les microbes sémantiques qui se manifestent lors du se prononce mal sont bel et bien des Golems.


Méthodes de fabrication

Le Golem est généralement fabriqué par les rabbins pour la fête de Noël avec de la matière et/ou avec de la pâte à tartiner phonétique ou écrite et en utilisant la K-ball. On vous les vendra en précisant que ceux avec de la matière ont l'avantage d'être moins éthérés et ceux sans matière d'être moins encombrants, ce qui toutefois n'a jamais pu être prouvé en laboratoire: le Golem a hélas pour habitude, lorsqu'on l'amène dans un laboratoire, de tout dévaster avant d'exploser la porte et de partir en écrasant tout sur son passage[1]

Il existe dans le commerce des méthodes de production de golem en auto-construction.
Sa fabrication nécessite:


Golems célèbres


Le saviez-tu?

Le Golem, bien décoré, est très joli dans un jardin.


Notes

  1. Ceci ne facilite guère l'avancée de la Golemologie, mais le Golem refuse obstinément d'arrêter ou même de dire pourquoi il tient absolument à détruire tous les laboratoires dans lequel on voudra l'amener. Quand il fait sa mauvaise tête comme ça, c'est pas la peine d'insister.