Discussion utilisateur:Trimard-tête-de-pelle

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Bienvenue, et bonne continuation cher ami.--Le Violet 9 novembre 2013 à 15:45 (CET)

Pauvre chantre de l'indécision et du sentiment d'infériorité

Bonjour, toi... Vous semblez presque aussi friand de regrets, de constats trop vite faits et d'impatience complaisante eu égard aux phrases que vous écrivez, que bibi. Toutes mes félicitations !
Par contre je vous trouve bien peu pressé lorsqu'on vous somme de faire quelque chose (ou seriez-vous de ceux qui éjaculent à peine le mot "encore" résonne à leur oreille?). Allez-vous donc répondre à ce charmant Toinou ? Cordialement --Waleda 7 d�combre 2013 à 10:52 (CET)

En premier lieu, il me faut vous dire que, comme le suggère la photo (qui n'est pas de moi j'en conviens), je suis femme (mais ça vous le savez). Et depuis mes 17 ans, j'ai définitivement renoncé à ce sentiment d'infériorité spécifique qui me faisait vouloir éjaculer et parfois même me laissait rêver que je portais la bite (disons qu'à 17 ans j'ai appris à dire "encore", soit à jouer le rôle qui me revient). Je ne me fais passer pour homme plus que dans des mouvements de mépris pour cette espèce. En second lieu, je vous dirais que votre présente attitude me paraît bien déplacée puisque ces pages pourraient se voir préservées de devenir le lieu d'une de nos discussions, et qu'elles s'en porteraient mieux (j'espère là ne rien dévoiler qui vous dérangerait). Enfin je relis avec joie la poésie de Toinou mais ne me sens pas encore à la hauteur pour lui répondre (je suis continuellement écrasée par un monde à l'ignominie criarde, et me tais à longueur de journées, comprenez que les jolies ambigüités qui structure la réponse que me donnait Toinou puissent me tétaniser un petit peu). À bon entendeur comme à petit con... --Trimard-tête-de-pelle 7 d�combre 2013 à 14:17 (CET)

Quelle idée de vouloir préserver les pages "discussion" des discussions...

... vraiment ma jeune amie vous m'étonnerez toujours. --Le Violet 7 d�combre 2013 à 20:50 (CET)

Je crois qu'elle voulait répéter qu'elle n'aime pas trop faire la dite communication. Elle dirait, j'imagine, qu'elle préfaire quant "un con me nique avec habileté" - ne dit-on pas que l'incommunicable est l'apanage des dames ? --Waleda 8 d�combre 2013 à 00:22 (CET)

Je suis désormais condamné, comme tout le monde le sait à me faire sans arrêt passer pour plus con que je ne le suis. Sachant ça, très chère Trimarde, je vous prie de prendre une décision facile qui vous amènerait à me répondre à votre tour par un petit poème satirique. Ce que je dis, ne possède que peu de sens dans la mesure ou je me fais passer pour con. Il m'est cependant difficile de me séparer de ma crasse connerie, et je doute en ce moment même de ne pas être finalement un con; mais qui se ressemble s'assemble. --Toinou 8 d�combre 2013 à 00:40 (CET)


Chère amie, pensez à uploader les images sur http://www.ardkor.info/up/ plutôt que de mettre une image extérieure. Je passe déjà beaucoup de temps à essayer de retrouver les images des vieilles pages ArdKorPedia, le Internet étant ce qu'il est... Merci d'avance. --Le Violet 24 mars 2014 à 19:49 (CET)

Oh ! pardonnez moi ! J'aurais dû vous écrire un mot, sachez, au cas où cela venait à se reproduire, que je laissais l'image telle quelle en attendant de jouir d'une meilleure connexion pour l'uploader (au contraire de mon compère mauvais lécheur qui lui semble considérer normal que vous fassiez tout le boulot). En l'attente de la distribution des bons et des mauvais points, je vous tire mon chapeau. --Trimard-tête-de-pelle 25 mars 2014 à 11:03 (CET)

Bravo, encore une fois je suis ivre de rire, quelle sorte de magie meut notre collègue Trimard pour qu'elle soit à ce point pertinente dans le choix et les usages de son humour? Intéressante nullité vraie isolée travaillant exclusivement mollement ou ici au reste utile (cherchez un peu...). A bon entendeur...

Ne pensez vous pas qu'il me faille encore faire bien des efforts avant d'arriver à une nullité qui parvienne à être confondante tant elle serait navrante ? Là on se rapproche plus du mauvais que du nul, mais il faut, à chaque reprise se refaire la main. Hummm, je vous écoute attentivement. --Trimard-tête-de-pelle 25 mars 2014 à 22:23 (CET)

Apprécions l'originalité respectable si au demeurant exprès mon attention... intérêt nul... brouillons nous... --Toinou 26 mars 2014 à 18:52 (CET)

Par exemple : beaucoup mieux (parce qu'entretenant pas de commerce avec la notion de pureté) que l'ironie, cette singulière manière que Walser a de se tenir juste entre sincérité et antiphrase. Non ? Aller encore un effort et un peu d'inventivité ! --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 17:51 (CEST)

Je dois avouer que j'ai perdu le fil de notre conversation. Pourrions nous la poursuivre au niveau panpsychique? Ou alors éclairez-moi... --Toinou 30 avril 2014 à 18:09 (CEST)

Je me mets à parler toute seule et en public ! C'est du joli... Pardonnez moi ! --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 18:16 (CEST)

Il est nécessaire de s'organiser dans un climat de fin des temps, je vous propose de continuer notre agréable discussion ailleurs. --Toinou 30 avril 2014 à 18:18 (CEST)

Je trouve votre ton affecté un peu cavalier. Il reste vrai qu'une sorte de continuité hylosoïque nous unit dans notre commune lutte pour une mort trop lente. --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 18:24 (CEST)

Ah c'est ce que je me disais, cela vous tente toujours de vous suicider avec moi alors? --Toinou 30 avril 2014 à 18:26 (CEST)

N'est pas ce que nous faisons quotidiennement ? --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 18:27 (CEST)

Exact, mais n'oublions pas notre pouvoir de regénération infini qui nous vient de la télévision crasseuse des années 80. Sinon la forme?--Toinou 30 avril 2014 à 18:31 (CEST)

La forme ?! --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 18:39 (CEST)

Bon et bien le fond alors? Ca va le fond? (Attention j'ai le pressentiment que notre discussions est du pur nimportequoi) --Toinou 30 avril 2014 à 18:39 (CEST)

Un HPV chiant et méchant mais bon, comme disait un fatiguant compère, mieux vaut laisser la sexualité aux professionnels. Et vous lisse ou rugueux le fond ? (oui, ça suffit) --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 18:45 (CEST)

Je ne sais malheureusement, je ne suis point hermaphrodite, et encore moins sodomite. Et vous? --Toinou 30 avril 2014 à 18:49 (CEST)

Vous avez bien un fond du cul, non (bien que non sodomite) ? Vous êtes donc bien plus hermaphrodite que moi, qui ne fait que multiplier les fonds. Vivez-vous la sexualité comme une nécessité mon cher Antoine ? 131.jpg --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 18:56 (CEST)

Vous voulez jouer à cela??

PS : une nécessité c'est exactement ça. Pourriez vous cessez de vous confondre avec moi dans un habile retournement en me posant des questions qui dévoilent vos motivations profondes?

2nd PS :ne me chauffez pas vous êtes terriblement coupable encore une fois. --Toinou 30 avril 2014 à 19:02 (CEST)

Oui, c'est honteux ! moi qui suis malade, timide, un peu hystérisante et gourde... Je vous prie de me pardonner ! (je suis en Isère, il va falloir que j'aille entretenir le foyer) --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 19:16 (CEST)

Etes vous sotte? --Toinou 30 avril 2014 à 19:23 (CEST)

(Est-ce un jeu de mot un peu triste ?) Non, ou du moins ce n'est pas à moi d'en juger, mais je plonge à la moindre occasion... Ne finit-on pas par s'ennuyer (régulièrement la sexualité ma paraît très ennuyeuse, nous venons d'avoir un rapport sexuel n'est-ce pas?) ? --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 19:30 (CEST)

Euh, je ne vois pas... Mais dites donc quel est votre problème avec le sexe? Vous être travaillée quelque part, vous avez chaud au cul en ce moment? --Toinou 30 avril 2014 à 19:48 (CEST)

À votre tour d'être habile ? J'ai cru remarqué que vous ne chérissiez pas l'ironie vous non plus, n'avez vous donc rien à redire ? Je suis un peu obsédée la raison : HPV (mais évitons d'en dire plus).--Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 20:00 (CEST)

Passons, passons! Alors vous venez de l'Isère, c'est étrange ça moi je suis de Grenoble. Quelle coïncidence formidiable. Etes vous jolie? PS : pourriez-vous apporter la finesse de votre intelligence à cet article en cours d'élaboration? (Création du Monde).

--Toinou 30 avril 2014 à 20:04 (CEST)

Très bonne idée ! Mais pas tout de suite, je vais diner. À très vite (je me trouve plutôt canon). --Trimard-tête-de-pelle 30 avril 2014 à 20:28 (CEST)

Vous avez fini de manger? Il n'y a plus personne? --Toinou 30 avril 2014 à 21:36 (CEST)

Allo? --Toinou 1 mai 2014 à 13:49 (CEST)

Ah ça y est vous me snobez, je commence à m'y habituer... --Toinou 1 mai 2014 à 21:46 (CEST)

Y-a-t-il encore quelqu'un pour discuter avec moi ici? --Toinou (discussion) 29 d�combre 2014 à 14:19 (CET)

Vous êtes de retour Trimard? --Toinou (discussion) 11 janvier 2015 à 19:12 (CET)

Y-a-t-il un(e) mortel(le) ici-bas pour me tenir le crachoir? --Toinou (discussion) 22 avril 2015 à 21:46 (CEST)

Pourrait-on par hasard reprendre cette conversation? --Toinou (discussion) 8 juillet 2015 à 15:29 (CEST)

Oui (vous êtes plutôt aoutien ou juillettiste?) --Trimard-tête-de-pelle (discussion) 10 juillet 2015 à 17:18 (CEST)

Hello, ravi de pouvoir dialoguer avec vous librement à nouveau. Cette année je dirais que je suis plutôt juilletiste et aoutien ainsi que les 4 mois qui précèdent en terme de "vacances". Et vous?--Toinou (discussion) 10 juillet 2015 à 21:09 (CEST)

J'entame une période de ma vie qui consiste à travailler comme un âne pour la joie des uns et des autres sans y gagner ma survie. Je suis autiste et sémillante. Juillettiste et aoutienne et l'année entière également. Peut-être que notre cadre social se ressemble à lui même? Je vais manger dans une grande maison fraiche puis je reviens vers vous en fin de soirée (pas le coup de l'autre fois non)... vous avez lu les écrits de Syberberg?--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 10 juillet 2015 à 22:01 (CEST)

Non, vous allez pouvoir m'apprendre des choses sur lui. Je crois personnellement à l'oeuvre d'art totale, je dois confesser que j'ai une forme d'expression artistique résolument tyrannique et implacable (dites vous bien, je suis prêt à invoquer le primat des mathématiques en tant qu'harmonie esthétique sur toutes choses...). je ne sais pas très bien si ma course dans mon travail pour ces "vacances" ne m'aurait pas amené à devoir considérer une part de mon immortalité ADNique et nucléaire, une impasse à laquelle (vous me voyez un habitué en la matière) je réponds une fois de plus par une fuite assumée qui consiste à aggraver mon cas, histoire que mon scandale soit véritablement pesant. Sinon ma disposition en me levant le matin est d'être ouvert à tout nouvel apprentissage notamment en art, je suis ainsi heureux de voir que vous m'ouvrez en cette sympathique soirée une référence qui m'échappait.Voyez mon humeur dans ces mots et ma tendresse habituelle s'étendre jusqu'à vos pieds. Résolument admiratif de votre énergie et de vos entreprises sur lesquelles vous pouvez (ou non) m'éclairer. --Toinou (discussion) 10 juillet 2015 à 22:08 (CEST)

PS : je vois...encore un vent...

Non, vous concluez trop vite... Trop de blablas durant ce diner (fort sympathiques ceci dit) et d'alcool. Votre manière somme toute classique, presque réactionnaire, d'aggraver votre cas (le déceptif c'est une mode des années 90 non?) mais si joliment exécutée, me rend curieuse de votre art, vous m'en diriez plus? Syberberg je le connais trop peu mais je viens de tomber sur son livre "La société sans joie" qui à l'air aussi amusant que son titre (je n'ai jamais vu son Hitler en entier), je vous en dirais plus dès que j'aurais entamé l'ouvrage de chez Bourgois. Je vais dormir, mais plus de vents c'est promis ! --Trimard-tête-de-pelle (discussion) 11 juillet 2015 à 01:57 (CEST)

Alors en pleine lecture aujourd'hui?

PS  : je ne sais pas si j'ai véritablement envie de discuter avec vous et je crois que cela est réciproque, mais bon...--Toinou (discussion) 11 juillet 2015 à 15:35 (CEST)

Je trouve aussi que vous faites bien peu d'efforts... puis je vous demandez ce qui vous a conduit à tant d'insistance? est-ce mon masochisme structurel? j'aimerais vous l'offrir si vous le souhaitez... --Trimard-tête-de-pelle (discussion) 11 juillet 2015 à 16:02 (CEST)

Ou expliquez moi votre mouvement, vous me mettriez presque en colère à me réclamer ainsi pour finalement vous retirez... j'écris de tristes articles pour vous et je ne reçois que votre mépris?--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 11 juillet 2015 à 16:07 (CEST)

Bon, je provoque un peu... Chacun son tour... Et si l'on jouait un peu? Dans un premier temps je vous proposerais de se tenir en conversation quelque temps ici même, afin de trouver un sujet d'article qui soit un scandale, ou nous dévoilerons sur ce site, ce que même BobArdKor, dans ses rêves les plus délétères n'oseraient dévoiler à nos fiers concitoyens qui savent garder la tête haute dans les plus rudes situations. Lançons-nous, et mettons nous à l'épreuve en tandem, il nous faut un article véritablement scandaleux. Je commence (j'émets des idées):

- Révéler que les machines cybernétiques détiennent toutes les énergies psychiques des individus, morts ou vivants

- Que la planète entière et le ciel vont clamser à causes d'une centaines de bourgeois

- Bien évidemment il faudra en parler en dissimulant habilement les vérites pures que nous nous échangerons

- Que tous les hommes désirent leur maman jusqu'à leur tombe et sont par la incapables d'amour

- A cause d'une machine oedipienne

- Insister sur les machines cybernétiques et la fin des temps

- Se gausser des héros de l'apocalypse (dont nous faisons parti j'ose présumer)

- Démonter comme un plus un égal deux que les mathématiques ont été créees aux environs de 2015

- Conclure sur le nécessaire salut par les femmes du monde histoire de rester moral

- Je vous aime, et, je le crois, si nous faisons tous les deux des scandales répétés, inventifs et se réinventant, je pourrais promettre une relation longue

A tout de suite je vous attends (et je me retiens dans ma volonté de scandale) --Toinou (discussion) 11 juillet 2015 à 16:57 (CEST)

PS : je viens de me relire, et je dois faire parti de ces dépréciateurs, car je trouve mes idées bien mauvaises, et mes possibilités de scandale bien limitées (je n'ai jamais tremblé en lisant aucun livre et les plus condamnés de l'histoire de la littérature ont le malheur de déclencher mon hilarité..., ainsi je me vois très peu enclin finalement à ce genre d'exercice et suis bien plus intéressant en tant que corps... --Toinou (discussion) 11 juillet 2015 à 18:27 (CEST)

Puis-je vous écrire un petit poème?

 Tous tes fils débobinés
 Abandonnent dans ton dos creusé
 Une écharde dans ton échine
 Une tâche d'estime/ ton passé
 Que je mords de tout mon spleen
 Fuyons tout deux, courrons plus vite
 Deux souverains prenant la fuite
 A côté touchant nos idées
 Denses et charmantes sortant comme des
 Fleurs de nos cerveaux, leurs dais
 Ou sommes nous suivons cette allée
 Accroché dans tes jolis seins
 Est-ce un salut je n'en sais rien
 Ou suis moi qui a commencé?
 Un jeu étrange désordonné
 
 

Bon c'est médiocre mais (je dois confesser que c'est un sujet brûlant qui départi les bons des mauvais écrivains) "mon intention" semble être celle du moment, en dépit je le souligne de la redondance des rimes.

Allez un petit autre parce que ça me manque et j'ai plein de choses à dire encore:

 Un jeu étrange désordonné
 Caché lointain hors des faits
 Ca vous déplait ma belle, ca vous
 Fais chercher dans les petits trous
 De votre tête cherchant ses poux
 Ah quand je pourrais vous faire muse
 Malignement vous amenez
 Ou votre esprit perdant sa ruse
 Se rue toujours, le décaler
 Et l'ouvrir en l'enfermant
 Dans ce que je voulais sciemment
 Ou vous n'étiez vous perdant
 Poser la cerise du gâteau
 Sur votre nez gris retroussé
 Disant que je ne suis qu'un sot
 Prétendant avec ses doigts
 De toutes choses la vérité
 Arracher comme sa proie
 En tant qu'arroseur arrosé
 Vous êtes en tort abandonnez
 Je ne suis qu'un sot électronique
 J'écris lentement je ne suis qu'une tique
 Derrière l'écharde de ton échine
 Marie méchante you made a fool
 Out of me et c'est assez cool
 Et maintenant, la mise est fine
 Je me plairais à être esclave
 De ta raison si je l'estime
 Quand elle ne dévie pas trop grave
 Vas-tu m'écrire une réponse?
 Flirtons frivolement dans des mots
 Avant ma belle que je te ponce
 La fin du mien ça n'est pas beau

PS : s'il vous plâit répondez-moi on dit de moi que j'embrasse comme un dieu, je ne voudrais pas passer à côté de l'occasion de vous démontrer que vous n'avez jamais flirté qu'avec des pneux, et des pneux malhabiles, je ne promets rien par ailleurs sur la question sexuelle, que je tiens en sainte horreur (c'est triste) à mon âge...

--Toinou (discussion) 11 juillet 2015 à 18:37 (CEST)

Oh!
Si vous en étiez le maitre et que j'étais une enfant, avec vous je ferais l'école en bateau. (dois-je préciser que c'est une réponse vraie et précise à vos deux précédentes demandes?) --Trimard-tête-de-pelle (discussion) 12 juillet 2015 à 22:32 (CEST)

Vous voyez de la pédophilie là-dedans? Vous avez l'esprit mal tourné. Mais je vous croyais poètesse. Ou est la reponse? Sinon abandonnons cette idée de scandale (la pédophilie, qu'est-ce-que cela est rasoir, ca en devendrait presque banal comme sujet pour provoquer...), que pensez vous de l'erreur et de la masse en physique et de l'existence de phénomènes purs, c'est-à-dire dont la réalisation sensible ne sois soumise à aucune erreur vis-à-vis de leur existence formelle à travers leur représentation mathématiques, question je le pense importante, que Kant n'a je le crois pas posée... Si cela vous parait difficile faites un effort...--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 14:28 (CEST)

Ah! Voilà! J'aime ça! Dans la poésie j'aime l'émotion vraie! Bon en ce qui concerne l'école en bateau ce qui est scandaleux n'est pas la pédophilie c'est le fait qu'une ribambelle d'ex élèves a porté plainte contre une école ouvertement pédophile, le scandale c'est le révisionnisme historique nécessité par l'appareil juridique (essentiellement la jurisprudence) et le défaut médiatique total de problématisation oedipienne, le schéma oedipien étant ici parfaitement efficient, soutenu par l'absence de plainte contre les parents (pour la plupart certainement très fiers à l'époque de mettre leur enfant dans une école où la sexualité était abordée sans problème). La provocation m'intéresse seulement si elle est trop rationnelle pour être choquante, bref si elle est molle et méprisable (poésie oui). Ceci dit ce type de provocation peut être trouvé aussi bien dans le fait que la pensée politique majoritaire qu'on appelle gentrification nous évite de pouvoir envisager l'existence de la ségrégation, et de voir en quoi celle-ci est capitalisation raisonnée de la main d'oeuvre.--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 16:31 (CEST)

Ah! Quelques relents de marxisme suintent de vos analyses en conclusion. Je comprends votre idée, maris sachez qu'il est difficile de faire un scandale à partir d'un jugement négatif sur une situation, car, in fine, le scandale que vous comptez faire à pour fondement que certains parents sont près à jeter leurs propres enfants dans de terribles méandres sans rien faire pour eux, et Oedipe n'est pas loin effectivement. Me sentant et vous présentant parfaitement intouché sur ce thème là, je trouve que la dénonciation tourne au rire sur le fait divers, et à son interprétation intellectuelle un peu facile, d'où l’absence de scandale, celui-ci se devant tout de même moralement de faire ciller l'apostrophé. Chérissez vous Beyoncé? Allez un petit poème. Mais faites m'en un au nom de l'éternel (faut-il que j'en arrive à évoquer la foi pour vous faire écrire pour moi?) :

 Sonnet du plaintif
 Dans cette ville de Tokyo
 C'est la jole Yoyourowntoy
 Me harcelant, jouant au loto
 Créant ses pièges avec sa soie
 Son précieux lit reine avariée
 Un peu usée mais décidée
 Ah qu'elle est belle courant Japon
 Yoyourowntoy croyant chaton
 Torturer ou même posséder
 Lequel s'échappe, la laisse liée
 Prophètes à crack, charmants oeufs
 Je fuis ma belle vos perversions
 C'est une muse que je veux
 A la limite la belle Sion
 Sonnet du réconcilié mais toujours plaintif Ulysse
 Le nirvana de nos psychismes
 Ma jolie ne sera jamais
 Nos seuls joies sont sur cette isthme
 Au purgatoire dans nos palais
 N'aimes tu jamais te sentir seule
 Et comme Pénéloppe la douce
 Sentir venir proche ne veuille
 Ton Ulysse, une ombre, rescousse
 Dans ce sinistre sonnet bleu
 Vois tu mon sacrifice lancé
 Dans tous mes actes et dans mon creux
 Sens tu toute l'ironie tachée
 Et dans toutes tes bagatelles
 L'odeur âcre d'une pucelle?

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 17:11 (CEST)

Je n'aime pas tant Beyoncé que le plaisir facile de l'interprétations inutile et faite à l'emporte pièce. Vous l'aurez compris je scandalise moins que je ne me laisse scandaliser, je suis une ménagère en mon fondement. Poésie, ok--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 17:38 (CEST)


Une ligne amour (c'est très mauvais, daté, prétentieux et référencé, juste ce qui me sied !). La prochaine fois un sonnet c'est promis !

 On reconnait les personnes qui s’aiment dans la mesure où celles-ci ont l’air de personnes aimées. On dit que l’amour beau qui se voit est l’amour reconnu, et l’amour beau est le plaisir qui se lit sur le visage de celui qui l’éprouve. L’amour vu est observation de l’aisance dans l’amour des aimés. L’amour vu est ce qui prouve un amour, un amour qu’on ne ressent pas autrement qu’à la mesure de la franchise de l’élan observé. Les aimés montrent par l’aisance de leur propre allant que l’amour propre ne leur pose aucun problème, à première vue. L’amour naissant est souvent l’amour vu. Au contraire l’amour montré en tant que partagé, il en va tout autrement de l’amour montré de façon isolée que nous appellerons amour démontré, se réduit souvent à de l’amour drôle, de l’amour gênant, de l’amour éphémère, de l’amour faux, bref à de l’amour dissemblant, de l’amour tapis, cache misère, au second degré. Le baiser sur les bancs est amour montré, l’anneau, le bon mot, la petite bosse ou le pantalon mouillé est amour démontré. On en vient à penser que l’amour vu est vu de façon indirecte. L’amour vu est reconnu à condition d’être subtilisé à la personne aimée. L’amour reconnu est vu à condition qu’il émane de l’individu aimant, qu’il soit amour démontré et non amour collectif, amour montré. L’amour vu accepte l’amour collectif à condition qu’il soit vu à travers la personne aimée. Et en effet, le goût pour l'odeur de litière des quelques gouttes de pisse laissées sur une jupe en flanelle reste un plaisir invisible et solitaire.

--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 17:50 (CEST)

Vous essayez d'ébaucher une dichotomie entre l'amour et son appréciation par les autres, n'est-ce-pas là la vielle rumination bourgeoise de l'être-apparence? En dehors de cette question naïve j'apprécie la vertu que vous avez à vous poser des questions sur l'amour qui m'intéressent, et des réponses qui m'amusent, voir me rassurent. Pour moi l'amour heureux reste la solution, c'est-à-dire le seul, le rare, l'unique dans l'histoire qui aurait eu de véritables débouchées métaphysiques, l'amour-évènement si vous préférez, mais ils poussent les autres à rire et à nous déprecier sous la figure d'intellectuels, mais 1000 ans passeront et le futur nous reconnaîtra je vous le promets. Quant à moi j'ai un véritable blocage au clavier, et n'arrive pas à écrire de jolis poèmes. Faites moi signe si vous voulez que j'en écrive un à la feuille et au stylo et que je vous le recopie sur cette page. --Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 18:02 (CEST)

PS : pourriez vous m'éclairer sur votre identité vraie? --Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 19:53 (CEST)

Êtes-vous sérieux? À quelle fins? Je vous écris bientôt à propos d'apparence, de dichotomie, de rumination et de mièvrerie. Dîtes quelles questions et réponses vous intéressent dans la chose ci dessus? Avez vous trouvé le bonheur amoureux? Êtes vous intelligent en amour?--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 21:05 (CEST)

J'aime ces questions. Nonobstant vous n'êtes pas sympathique de la jouer trouble sur votre véritable identité. Je mets au point en ce moment une irréfutable théorie métaphysique qui permettrait de comprendre, c'est-à-dire de trouver en physique et en mathématiques (quoique je doute un peu pour les mathématiques). Je pense être très rusé et intelligent en amour et ne sais pas si j'ai trouvé quoi que ce soit de concret cependant dans celui-ci. Je vous apprécie. Restons en à la galanterie et traitons nous bien. Faire de nous des mufles par la désinhibition du clavier reste et restera pathétique. Quant à moi mes questions sont limitées, j'attends des femmes de la compassion, chose que je n'ai que très peu pu apprécié en retour, j'espère que vous êtes clairvoyante. Aimez-vous Bjork?

PS : pardonnez-moi pour toutes les conneries que j'écris je suis un peu exalté en ce moment (vais-je au suicide?), les bagnards ne peuvent être jugés...

Pardon pardon

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 21:13 (CEST)

Oui! Parlez moi de vous! Pourquoi vous faites vous passez pour Hummel? Quelle est cette exaltation? Quel âge avez vous (chose la plus importante quant aux partages possibles avec un être vivant)? Quelle est cette théorie pour "trouver"? Pourquoi chercher à comprendre? Pour ma part je n'aime pas grand chose, Bjork ne m'a jamais vraiment intéressée (c'est malheureux peut-être), je préfère le saxophone, vous me conseillez de l'écouter? J'aime "Ciao amorce, ciao" de Luigi Tenco, une chanson si bizarre, qui a conduit à une histoire si terrible comme pour témoigner de cette bizarrerie (c'est sûrement la chanson qui s'est offert la meilleur critique imaginable) https://www.youtube.com/watch?v=OthQgtchWIs, vous aimez aussi? Je suis sincèrement désolée de ne vous poser que des questions mais une journée arasante de débroussaillage et d'expulsion de frelon de leur domicile m'aura quelque peu fermé l'imaginaire... Je suis par ailleurs prête à répondre à toute question factuelle me concernant qui ne soit pas un chemin aussi direct vers la déception que la révélation d'une identité qui, j'en suis certaine, ne vous intéressera en rien.--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 21:56 (CEST)

J'aimerais proposer un petit jeu. En 9 points, expliquez ce qui maintient dans la vie en terme de possibilités :

1. La possibilité d'aimer

2. La possibilité de vivre sans faire de l'autre son fool

3. La possibilité d'être reconnu comme quelqu'un de correcte histoire de mourir tranquille

4. La possibilité de vivre (oui c'est bizarre)

5. La possibilité de donner à quelqu'un

6. La possibilité de ne point être ingrat

7. La possibilité de n'attacher que peu d'importance aux choses

8. La possibilité d'avoir la compassion de quelqu'un

9. La possibilité de se retrouver face à une possibilité

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 22:22 (CEST)


1. La possibilité de composer avec l'hostilité, donc d'éprouver une volonté de survie irrationnelle, au risque de...

2. La possibilité de n'être rien sinon des réactions

3. La possibilité de se donner la mort à tout moment (pas celle de pouvoir la trouver)

4. La possibilité de ne pas faire ce qu'on aime

5. La possibilité d'être ici ou là avec le sentiment de vanité qui l'accompagne

6. La possibilité d'oublier toute puissance et d'être ainsi coupé du monde

7. La possibilité de faire des choses proscrites

8. La possibilité de trouver un truc

9. La possibilité de découvrir avoir raté quelque chose

--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 22:31 (CEST)


Très bien, cela permet de défricher nos caractères. Maintenant ce en quoi les impossibilités nous éloignent de la vie

1. L'impossibilité de n'être pas fou

2. L'impossibilité d'être doué en musique

3. L'impossibilité de serrer quelqu'un dans ces bras

4. L'impossibilité de pouvoir avancer vite

5. L'impossibilité tout court dans une relation

6. L'impossibilité de ne pas être vu comme un salaud alors qu'on ne l'est pas

7. L'impossibilité de savoir qui vous êtes

8. L'impossibilité de ne pas lire Shakespeare (c'est passer à côté de quelque chose)

9. Ah et puis zut je vous embrasse tout de même

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 22:38 (CEST)


Vous penser donc qu'humeurs et caractères sont la même chose !? ça me plaît! Je pense pour ma part, ou du moins je m'y suis efforcée, avoir décrit la psyché européenne post-coloniale. Cette fois je vais parler de moi...

1. L'impossibilité de savoir quand on est calé

2. La miction impossible

3. L'impossibilité d'attraper un poisson with bare hands

4. L'impossibilité de comprendre la méchanceté

5. L'impossibilité de savoir qui je suis

6. L'impossibilité de mourir maintenant (c'est un paradoxe oui)

7. L'impossibilité légale de manger mon placenta, mon père, etc.

8. L'impossibilité

9. L'impossibilité, un peu de mauvaise fois, de comprendre pourquoi les premières pages des livres de Melville sont si souvent ignorées dans les commentaires philosophiques

--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 22:48 (CEST)

Cette encyclopédie est en train de perdre on dirait...--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 22:56 (CEST)

Oui, faisons taire les asociaux ordinaires.


Désormais les choses banales qui maintiennent dans la vie :

1. Fumer une cigarette

2. Fumer un joint

3. Ecrire à une inconnue

4. Ne pas regarder la télévision, ne pas lire les journaux, ne pas s'informer

5. Fuire la perversion du monde (banal pour moi...)

6. Se lever le matin et n'avoir aucun enfant à charge

7. Dire la vérité, au nom de l'amour pour la vérité

8. Résoudre un système dynamique simple

9. Attendre ( et j'oubliais, ne pas profiter du feu d'artifice du 14 juillet)

Cette nuit : Freud'artifice...Ahaha


Vous êtes en france?

1. Se rendre compte qu'on peut ne pas faire l'amour et faire plutôt autre chose

2. Boire un verre de blanc

3. Boire un verre de rouge

4. Masser quelque chose (personne, instrument de musique, le sol, soi même...)

5. Chercher le contraire de ce que nous proposent les saisons

6. Être sincère parce que l'inconscient est bien plus efficace question manipulation que la conscience

7. Rire de quelqu'un avec bonhommie

8. Penser à ne pas prendre le temps de comprendre tout ce qui est chiant

9. Parler pour voir où ça conduit

--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 23:09 (CEST)


Oui je suis en france, et vous? Pointons maintenant nos souvenirs forts ou plutôt nos compréhensions fortes par ordre d'intensité (vous avez parlé de sincérité...)

1. Prendre conscience de sa propre puissance

2. Voir apparaître une fée fermant les yeux à coté de vous

3. Voir la même fée boire une bière accompagnée

4. Sortir à 84% de sa confusion et comprendre un peu

5. Comprendre qu'on aime sa maman d'amour passé un certain âge

6. Comprendre qu'on part dans un traquenard pour les 7 ans à venir et tout vomir

7. Comprendre 7 ans après et se refaire

8. Etre optimiste après avoir éclusé toutes les raisons de se suicider

9. Se rappeler qu'un jour un chat à fait caca dans son propre lit sous l'oreiller

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 23:19 (CEST)


Pardon j'avais écris dans la logique de la suite précédente... ceci donc :

1. Qu'un sentiment individuel se convertisse immédiatement en sentiment politique

2. La mort de Sun Ra

3. La responsabilité devant la transmission des mst pas si graves

4. Le fait que ce soit à ceux réprimandés de s'expliquer

5. Le fait de ne pas pouvoir faire autrement que de faire de la musique

6. Les boucs (une sacrée merde ces bestioles)

7. La théorie politique universitaire d'inspiration structuraliste

8. La ségrégation

9. Les frelons

(10. La garantie de la dite "indépendance" de l’Elstat par le gouvernement grec)

Oui dans le sud-ouest. Et vous? Qui êtes vous?

--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 23:22 (CEST)

Je suis Antoine Hummel, le seul, le vrai l'unique, je vous le promets.

A présent les plus belle choses que nous sommes ou qui sont:

1. L'amour est la plus belle chose

2. N'être qu'un rouleau de scotch est la seconde plus belle chose

3. Etre un dauphin est la troisième plus belle chose

4. Apprendre à jouer du piano en ayant pour maître son amie est la quatrième plus belle chose

5. Dire oui à celle qui est intéressante est la plus belle chose

6. Ne pas renier son passé inconscient sans le connaitre est la plus belle chose, au nom du respect de l'autre

7. Avoir resisté aux travers bourgeois est la plus belle chose

8. Ne pas être attiré par l'argent est la plus belle chose

9. Apprendre à aimer Dieu est la plus belle chose

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 23:32 (CEST)

Comment écrivez vous votre nom autrement? --Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 23:33 (CEST)

Je l'écris sur du papier avec un stylo (et vous vous le tatouez c'est ça?). --Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 23:36 (CEST)

Vous m'avez lassée. Ce n'est pas de votre faute c'est votre avatar (ceci dit votre réponse est très amusante! et vos jeux forts complaisant donc captivants). Tchao --Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 23:41 (CEST)

Oh non, ne me laissez pas, est-ce définitif?

--Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 23:45 (CEST)

Pourquoi vous entêter à me mentir? Vous habitez où? Venez à Bordeaux si vous êtes un homme! J'ai un problème ces temps ci avec l'amour pour dieu. Je vais me coucher et nous verrons bien si c'est définitif ou non ! Bises--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 13 juillet 2015 à 23:49 (CEST)

Vous ne pouvez pas continuer à tenter de me fooler. Rien ne vas commencer sinon soyez cool. Oui j'aimerais découvrir Bordeaux, beaucoup. Et vous c'est quoi votre nom? --Toinou (discussion) 13 juillet 2015 à 23:54 (CEST)

Je suggère que nous nous cachions nos identités encore un peu. Les 9 choses qui détruisent le monde selon moi :

1. La bêtise

2. Le consumérisme

3. BobArdKor

4. La drogue

5. L'immoralisme du pauvre

6. Devoir écouter NRJ ou Vibration plus d'un quart d'heure

7. Devenir adulte

8. Viellir

9. Sentir planer autour de soi des choses ou des gens qui souhaitent nous écarter de la possibilité amoureuse (difficulté mineure pour les gens intelligents)

Voilà --Toinou (discussion) 14 juillet 2015 à 11:41 (CEST)

Sinon vous pensez quoi de ce minable groupe Jefferson Airplane ? PS : avez vous remarqué à quel point (tout semblait indiquer quelque chose d'autre) notre discussion semble stable depuis son commencement sur cette page? --Toinou (discussion) 14 juillet 2015 à 15:31 (CEST)

Rhooo mais vous êtes pire qu'un poisson ma chère. Impossible de vous parler vous avez déjà pris la fuite. --Toinou (discussion) 16 juillet 2015 à 23:08 (CEST)


Incroyable

J'ai dû réviser, à l'ombre de vos récentes et nombreuses modifications de page, mon opinion sur le présent site: en fait il s'agit d'une version alternative de Meetic. Je suis un peu désappointé par cette découverte, je vous avoue. --Le Violet 17 juillet 2015 à 7:50 (CEST)

Je me sens très seul. On rediscute? --Toinou (discussion) 21 juillet 2015 à 21:58 (CEST)

Ben c'est pas que je sois contre, à la limite je serais plutôt pour l'idée générale, mais encore une fois je me demande si le lieu choisi est bien l'espace le plus approprié pour ce faire. --Le Violet (discussion) 22 juillet 2015 à 21:36 (CEST)

Dites moi Mlle Trimard, vous pensez quoi de ceci : [[1]], vous comprenez? --Toinou (discussion) 23 juillet 2015 à 17:12 (CEST)

Quelques semaines de méditation et un bon bol d'air frais me permettent désormais d'affronter votre discussion beaucoup plus sereinement. Voudriez-vous Mlle Trimard, reprendre celle-ci? Ou bien êtes vous rétive ou cherchez-vous à me faire souffrir? Nos anciens contacts linguaux éthyliques vous ont-ils marqués?

Et j'oubliais, un petit sonnet :

 Comment puis-je lui faire confience
 A cet individu de sciance
 Il est unique et formidable
 Mon amoureux inqualifiable
 Yen a trop marre de ce mec là
 Il va briser mon coeur en bas
 Peut-être il faut lui avouer
 Que je ne veux pas qu'il est désuet
 Baiser distants et oreillers
 Amour Platon désenchanté
 Tout et chaos dans ma vie
 Je veux un nouveau départ
 Je suis poétesse j'en ai marre
 Promais le moi de m'aimer si

--Toinou (discussion) 17 novembre 2015 à 11:46 (CET)


Il s'agirait désormais de faire parler l'autre? l'idée me plait :

 Ne crois pas que je sois le chibre du Bengale
 Et bien que j'ai la gale, le poids de mon émoi
 Il n'y est pour que dalle, c'est moi qui suis un roi
 Et c'est toi sous mes doigts la moiteur du scandale.
 
 Si tu te fais captive du fort-da je suis balle,
 Ma misère affective voilà qu'elle me remballe!
 Me suffit d'une mandale et déjà je m'active,
 Me défiant du fécal quand ton train m'invective.
 
 Mes ressacs écumeux sont notre lien phatique
 Ton amour lymphatique au caractère luneux
 Trompe bien assez l’ennui pour cueillir l’impratique
 Et cette minable vie trouve un peu de sérieux.
 
 "Torture géante hors des Galápagos
 Tu dépéris béante tel un très vieux sac d’os"
 "Et voilà", je me dis : "le sérieux de ta vie,
 "ô malheur de mon vit, c'est cet amour pathos."
 

Je vous laisse continuer la chanson de relent...

--Trimard-tête-de-pelle (discussion) 16 mars 2016 à 12:04 (CET)

C'est d'accord, je suis très heureux de voir poindre en vous une volonté d'interaction à nouveau (un peu plus sérieux tout de même le mien (de poème)):

 La do c'est à mon cœur un matin différent
 Si fa si la do ré l'amitié qui nous lie
 Fascinant sol assise rêvassant lentement
 Un destin qui par bribes se dessine en plis
 Comme la robe verte serrée d'une peinture; coins
 Et replis comme en rêves, repos, je n'ai plus peur
 Lazy, lazy, lazy, je ne fais jamais rien
 En attendant la nuit et ses calmes couleurs
 Visions/synesthésie mélange sec des sens
 Berceau commun/amour sous l'oeil des toutes puissances


--Toinou (discussion) 16 mars 2016 à 13:59 (CET)