Balbynisme

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Le balbynisme est un courant libertaire fondé par Pierre Fiala au milieu des années 1970 au sortir d'un concert de Gong pour contester la façon dont David Allen portait les mocassins. Plusieurs stars de la variété ont adhéré incognito à ce courant politique extrême (Nestor le Pingouin, Dalida, Joséphine Curie, Diana Krall, Léo Ferré, Planetaldol)

Il est à noter qu'une tendance du balbynisme s'est récemment rapprochée du mouvement des soûlographes lors du XXXIIIe Congrès Balbyniste International des Peuples qui s'est tenu rue Gaston Crépin, à Bobigny, en février 2006.

La ténébreuse affaire du Parc de la Courneuve :

Une Japonaise panée dans le Parc de la Courneuve: la collecte d'insectes rares prohibée!

BabLac.jpg

(AFP.31 mars 2006)

La mairie de La Courneuve vient de prendre un arrêté interdisant la chasse et la collecte d'insectes sur le territoire de la commune, et en particulier dans les 400 ha du parc du même nom après un grave incident.

Dans la nuit du 22 au 23 mars, un cycliste nu et en état d'ivresse avancée, le corps recouvert d'une substance épaisse et malodorante composée d'excréments et de bière a été appréhendé par la police de proximité au moment où il s'apprêtait à avoir une relation sexuelle avec une jeune femme d'origine japonaise, préalablement gavée d'une quantité incroyable d'insectes en tous genres - dont des spécimens rarissimes de coléoptères africains acclimatés depuis peu en raison du réchauffement climatique.

La jeune femme, informaticienne de 21 ans et originaire d'Osaka, descendue dans un hôtel du Bd Saint-Germain à Paris, était activement recherchée après que des compatriotes, inquiets de ne pas la trouver dans sa chambre le matin du 21 mars, ont alerté la PJ du 5ème arrondissement.

Le Balbynien, un homme trapu d'une quarantaine d'années, cycliste et chauve, tenant des propos incohérents, aurait séduit sa victime lors d'une soirée dansante Anti-CPE au restaurant Constantinescu, 2 rue du Nil à Paris, avant de l'emmener chez lui, dans la baraque en planches dépourvue de tout confort qu'il partage avec plusieurs membres de sa famille, originaires, comme lui, de l'est d'Hawaii.

Okita Takeshi, fascinée par le balbynien, sous l'empire de la bière, aurait été emmenée par le cycliste dans le parc de la Courneuve et contrainte de collecter des milliers d'insectes pendant une bonne partie de la nuit, seulement équipée d'une lampe électrique et de sacs en plastiques. Pendant son calvaire, elle dit avoir été surveillée en permanence par son bourreau qui n'aurait cessé de décrire des cercles autour d'elle avec son VTT, s'arrêtant régulièrement pour ramasser les nombreux excréments frais laissés par les visiteurs du parc et s'en enduire le corps.

Après avoir rempli plusieurs sacs de grande contenance, épuisée, elle aurait été attachée à un arbre et gavée de plusieurs kilos d'insectes, consciencieusement réduits en bouillie par le cycliste, à l'aide d'un gros entonnoir, ce jusqu'à ce qu'elle perde en partie connaissance. C'est alors que le cycliste aurait consciencieusement pané le corps de sa victime à l'anglaise, avant de tenter d'abuser d'elle. La réaction du Muséum d'Histoire Naturelle a été rapide : le Professeur Yvetot du département d'entomologie a déposé plainte au nom de l'établissement public et du Ministère de l'environnement pour chasse et collecte d'espèces protégées au titre de la Convention de Washington. Le maire de La Courneuve a interdit tout contact physique avec des invertébrés sur tout le territoire de sa ville.

Quant à la jeune femme, intoxiquée et gravement panée, elle était encore en observation à l'hôpital Fernand Vidal ce matin.

Rebondissement de dernière minute

(AFP - 10/04/06) - L'homme arrêté il y a trois jours par la police de Bobigny pour maltraitance à l'endroit d'insectes et ingestion d'espèces protégées, des scolopendres de Wilson (une espèce très râre originaire de Micronésie) est bien le dernier descendant des rois d'Hawaï.

P.F, dont les ancêtres ont été bannis par l'administration américaine à la fin du 19 ème siècle a toujours connu l'exil. C'est au sein d'une famille balbynienne d'adoption mais continuant à pratiquer, à l'instar des marannes sous Ferdinand d'Aragon et Isabelle la Catholique, les anciens rites royaux hawaïens (tels les pratiques insectivores et le canibalisme amoureux) que le jeune P.F a été élevé avec tous les égards dûs à son rang.

Vêtu de son éternelle chemise bariolée, le cacique déchu avait décidé, dans un geste de solitude désespérée, de dévorer des centaines d'insectes dans le hall de la mairie de Bobigny, pensant attirer l'attention du Maire de la ville.

Placé sous contrôle judiciaire, P. F. a été relaché en fin d'après-midi.