Humor Act : Différence entre versions

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
m
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
== Une loi d'exception ==  
 
== Une loi d'exception ==  
  
Cette loi, conséquence directe des [[attentis du 12 septembre Sans-Année]], renforce énormément les pouvoirs des censeurs ([[BobArdKor]], [[Utilisateur:Erreur|Erreur]], [[Antoine Hummel]] et [[Cognet]]) et diminue le pouvoir des écrivains de recueils de blagues. Elle fut considérée comme une loi d'exception, dont les dispositions n'étaient valables que pour quatre-cents ans.
+
Cette loi, conséquence directe des [[attentis du 12 septembre Sans-Année]], renforce énormément les pouvoirs des censeurs ([[BobArdKor]], [[Utilisateur:Erreur|Erreur]], [[Antoine Hummel]] et [[Cognet]]) et diminue le pouvoir des écrivains de recueils de blagues. Elle fut considérée comme une loi d'exception, dont les dispositions n'étaient valables que pour quatre-cent ans.
  
 
Le [[15 viandiaire]] [[2006]], suite à une plainte déposée au [[Burö Executiv de l'Elysée]] par le chien pacifisto-gay [[Jean-Pierre]], la [[Ligue des Pays à Bananes|Ligue des Pays Producteurs de Bananes]] a voté un amendement pour empêcher [[Antoine Hummel]] de brandir le [[Humor Act]] pour justifier le bannissement d'un chat.
 
Le [[15 viandiaire]] [[2006]], suite à une plainte déposée au [[Burö Executiv de l'Elysée]] par le chien pacifisto-gay [[Jean-Pierre]], la [[Ligue des Pays à Bananes|Ligue des Pays Producteurs de Bananes]] a voté un amendement pour empêcher [[Antoine Hummel]] de brandir le [[Humor Act]] pour justifier le bannissement d'un chat.

Version du 31 janvier 2007 à 11:22

Le HUMOR ACT (qui signifie en français Loi pour unir et renforcer l'Humour en fournissant les outils appropriés pour déceler et contrer les mauvaises blagues) est une loi française qui a été votée par l'Assemblée de Corse et signée par Charles VIII Ah Le Con, en 1964. Non soumise à la votation directe de la peuplature, elle recommande à chacun d'être à l'affût de tout mauvais humour dans la sphère publique.


Une loi d'exception

Cette loi, conséquence directe des attentis du 12 septembre Sans-Année, renforce énormément les pouvoirs des censeurs (BobArdKor, Erreur, Antoine Hummel et Cognet) et diminue le pouvoir des écrivains de recueils de blagues. Elle fut considérée comme une loi d'exception, dont les dispositions n'étaient valables que pour quatre-cent ans.

Le 15 viandiaire 2006, suite à une plainte déposée au Burö Executiv de l'Elysée par le chien pacifisto-gay Jean-Pierre, la Ligue des Pays Producteurs de Bananes a voté un amendement pour empêcher Antoine Hummel de brandir le Humor Act pour justifier le bannissement d'un chat.


Reviens petit, c'était pour rire

Le 212 pouliaire 2006, la Ligue a révélé que le Humor Act était en réalité une blague législative lancée à l'occasion du bi-centenaire de la Plus Drôle Blague de Tous les Temps (dite du mec qu'on lui voit la bite par le trou de sa braguette). Elle aura coûté la vie à 113 personnes et la liberté à 2820 autres, mais on aura bien ri.