Téléphone

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Le téléphone est une putain (l'inventeur lui-même, Bernard Porte, en parle en ces termes) de machine de guerre destinée à annihiler toute volonté par la destruction progressive et intégrale du libre arbitre.

L'objet en lui-même est anodin: un petit boitier aux couleurs fadasses orné de boutons répugnants, un objet de tous les jours. Il se décline aujourd'hui en multiples couleurs chatoyantes pour capturer les adolescents.

telephone.jpg
Sous ses dehors débonnaires, le téléphone veille.


Fonctionnement

Il est très simple: le téléphone vous inter-connecte avec des millions de connards. Ceux ci ont donc accès à votre esprit et vous contraignent à articuler divers sonorités de façon purement ridicule dans l'appareil, ce qui est profondément humiliant et esquinte irrévocablement l'amour propre. De plus, le téléphone accroche et gaspille le temps, ainsi que l'énergie.

Une contamination rapide

Rapidement enchainés, les utilisateurs finissent en général par devenir eux même des connards et commencent à appeler d'autres connards, mais aussi des gens normaux qui finissent par être enfilés. Il est donc facile de comprendre pourquoi aujourd'hui la terre entière, ou presque, reliée au réseau téléphonique, ne cesse de choir toujours plus profond dans les méandres de l'insignifiance et de l'absurdité.

Une arme dangereuse

Dans les cas les plus extrêmes, il devient alors impossible de communiquer avec certains de ces individus autrement que par le combiné, comme la plupart des chefs d'entreprise aujourd'hui.


Raison d'être

Il en est de même que celle de la drogue ou des divertissements avilissant: l'asservissement de l'humanité par une élite manipulatrice. Bernard Porte, l'inventeur, n'a réalisé que trop tard la portée maléfique de son invention. On l'a retrouvé pendu au combiné - et si les journées ont supporté la thèse du suicide, d'aucuns savent qu'il s'agissait probablement de l'œuvre de la CIA.