Mouvement pour la France

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Mouvement pour la France: une formation douloureuse mais nécessaire

1964, les tensions enre le gouvernement français et le groupuscule extrêmiste des mormons indépendantistes du Tarn qui collectionnent les photos de wombat atteint son point d'orgue. Les séparatistes, devenus une organisation terroriste, lancent un terrible attentat à la banane flambée dans le metro parisien qui tache grievement plusieurs personnes. Parmi les victimes, Clitoria, la mère de BobArdKor, se retrouve sévérement marquée, puisque les traces sur la manche gauche s'avèrent indélébiles d'après les médecins. Le jeune Bob décide alors de se lancer dans la politique, pour que plus jamais ça. Seize ans plus tard, se servant de ses connexions politiques créées alors qu'il essayait pour la quatrième fois d'obtenir son BEP dresseur de phallopode, Bob crée son parti qu'il nommera dans un premier temps "Groupement de lutte nationale contre les desserts flambés". Le succès est immédiat, l'ascension fulgurante. BobArdKor, alors âgé de 22 ans, décide d'asseoir son pouvoir en absorbant un à un les partis rivaux les plus modestes. Ainsi disparaîtront successivement le "Mouvement pour l'eradication des écureuils", le "Groupe de défense des colonies anglaises de France", l'"association des vétérans des guerres impopulaires"... Au terme de ces fusions successives, le Mouvement pour la france est né.

Pour une poignée de gribouillis

Dès 1982, les membres du parti s'estiment mûrs pour pouvoir passer à l'étape suivante. Grâce à son charisme indéniable, Bob récolte sans peine les cinq cent signatures nécessaires à sa candidature au poste de Président de la République. Une fois le problème résolu, BobArdKor se bombarde lui même maréchal, pour faire mieux sur son CV. Il expose ainsi son programme politique, simple, clair et axé sur des notions élémentaires de bon sens: rétablissement de la peine de mort pour tous dès 6 ans, enseignement du rôle de la famille ArdKor dans l'histoire de France de Jesus à nos jours, création de centres visant à rendre le bonheur obligatoire chez les enfants dès l'âge de six mois...

La faille du colosse aux pieds d'argile

Les idées prônées par le mouvement pour la France rencontrent un vif succès auprès des électeurs français qui votent en masse en sa faveur. Sachant son accession au poste suprême d'ores et déjà assurée, BobArdKor fête sa victoire en s'adonnant à son penchant le plus inavouable: la banane flambée au rhum des îles et sucre roux de canne. Des clichés compromettants sont pris, la carrière politique du maréchal ArdKor prend fin dans un chaos total au parfum de scandale et au goût de banane. Bob plonge alors dans la drogue, l'alcool et les films d'action philippins à très petit budget. On le retrouvera mort dans son luxueux cabanon du Bois de Boulogne, où il a succombé à ses blessures, causées par cinq balles dans le dos. La police conclura logiquement à un suicide suite aux analyses, qui prouvent sans l'ombre d'un doute la présence de l'ADN du maréchal sur les balles. La France perd son plus grand homme politique depuis Churchill, le pays est en deuil durant plus de vingt minutes. C'est la fin d'un titan, mais jamais la France n'oubliera le grand Bob. Un parterre de géraniums sera même planté à Forbach en souvenir de ce politicien de génie.

Un enterrement sommaire

Afin d'en faire un, Bob eut droit à un enterrement sommaire.