La jaquette en T de l'Ardkorpedia

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Morceau d'étoffe complètement mode issu des meilleurs champs de coton de l'Isère.

Secrets de fabrication

Tissu admirablement ciselé et recomposé en une jaquette, celui-ci a de remarquable sa forme en T particulièrement pratique pour passer les bras. Cette jaquette est ensuite baignée dans cinq bains de teinture différents :

  • du sang d'huître ;
  • du foutre de Bob Ardkor ;
  • des pertes vaginales de Laurde Sinclair ;
  • des larmes de Jean-Paul ;
  • un double mélange eau-de-javel et noir profond, pour supprimer l'odeur immonde et les tâches douteuses acquises jusqu'ici.

La touche finale est apportée par l'application d'un transfert modèle Canson/C37B sur la jaquette à l'aide d'un fer à repasser Bang & Olufsen à double impédance rotative. Attention ! Il est très important, lors de son application, de tenir la jaquette ou le transfert à l'envers. Cela permettra ensuite de reconnaître les élus.

Rôle dans l'histoire de l'humanité

Ce vêtement a permis en de nombreuses circonstances de reconnaître l'élite parmi une foule de gens bigarrés et d'insulaires. Citons dans le désordre : la fête de la morue de Bègles, la fête des petits-pois de Clamart, la fête du Citron à Menton, et la fête du zèle à la LCR.