Iron Maiden

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

A l'origine, l'inventeur du Heavy Metol (dit Métal Lourd dans le milieu underground) était un jeune suédois du nom de Anton Gustafssons aka Anton Maiden. Julien Clerc, à l'époque en instance de divorce, monta un groupe avec de jeunes chevelus anglais du nom de Iron Maiden et copia honteusement la musique d'Anton Maiden, qui ne fit pas le poids, avec ses instrus midi et son micro pourri, face à la superproduction de Julien. Si Iron Maiden compte aujourd'hui beaucoup de fans, Anton, lui, s'est suicidé.

IronMaidenEnFormationDeCombat.jpg
Le groupe Iron Maiden ici en formation de
combat avant de jouer un morceau ultra-violent


Le suédois qui prétend depuis des années être celui qui inspira IRON MAIDEN, qui est devenu une figure-culte de l'Internet après avoir posté des versions hautement originales et amusantes de morceaux classiques d'IRON MAIDEN sur son site Web, a été retrouvé mort à l'issue de sa disparition de son domicile d'Hässleholmen (Borås) une semaine auparavant.

Le quotidien suédois Borås Tidning rapporte qu'aucun acte criminel ne semble impliqué, laissant penser que le décès d'Anton Gustafsson résulte d'un suicide (afin de dissuader ceux qui cherchent à se faire de la publicité, les médias suédois ne rapportent généralement pas les cas de suicide, sauf s'il s'agit d'individus de haut profil).

Gustafsson (plus connu en tant qu'ANTON MAIDEN), âgé de 23 ans au moment de sa mort, était devenu l'une des toutes premières stars du bricolage musical international sur Internet quatre ans auparavant, quand ses versions uniques de chansons classiques d'IRON MAIDEN lui valurent d'apparaître plusieurs fois à la télévision suédoise (vous pouvez regarder le programme hilarant de 1999 consacré à Anton lors d'une émission de la télévision suédoise, "Sajber", en suivant ce lien mais en fait non, ho, hé, on est pas l'emmaüs des terroristes) et dans les journaux dans le monde entier. Un CD sortit en édition limitée de 1 000 exemplaires, celui-ci étant devenu depuis une pièce de collection très prisée.

Le CD, comportant 11 morceaux d' IRON MAIDEN chantés dans le style karaoke inimitable d'Anton, fut enregistré chez lui, sur son ordinateur personnel, en utilisant des fichiers MIDI gratuits de classiques d'IRON MAIDEN qu'il avait téléchargé à partir d'un serveur scandinave, le Iron Maiden Sound Archive.

ANTON MAIDEN ne plaisait toutefois pas à tous. Dans une interview donnée au journal suédois Expressen et publié en juin 2000, Anton avoua au journaliste Martin Carlsson que les fans d'IRON MAIDEN "pensent que mes interpretations sont une insulte à IRON MAIDEN. Cela n'a pourtant jamais été mon intention."

Des messages orduriers laissés sur le guestbook de son site Web conduirent finalement à la décision d'Anton de mettre un terme à sa "carrière" en tant qu'ANTON MAIDEN. "Ça me semble idiot de continuer," a-t-il dit à l'Expressen. "Il n'y aura pas d'autres enregistrements, [et] ce n'est pas la peine d'essayer de me convaincre [de changer d'avis]."


Blabbermouth