Grippe porcine

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

La fin de l'année est particulièrement rude pour les paysans bretons. Ceux-ci, principalement connus pour leur beurre, n'hésitent parfois pas à en faire usage de la même manière que Marlon Brando dans Le Dernier Tango à Paris, pour assouvir leur solitude avec leurs propres porcs.

Naissance du virus

Comme pour d'autres maladies, la grippe porcine est venue à cause que l'Homme a voulu se prendre pour Dieu. Exemple avec la gastro-entérite, qui est venue à cause que l'Homme a voulu baiser un poulet. Or, il est bien précisé dans la Bible (Deutéronome, Acte 1, Scène 4) : Tu ne prendras pas un poulet comme un homme prend une femme. J'ai dit. Dieu s'est vengé avec la gastro.

Pour la grippe porcine, c'est les Bretons qui enculaient leurs cochons. Ah, j'entends les rires au fond de la salle : "Bali-Balo dans son avion", etc. Pourtant c'est un sujet très sérieux puisqu'à cause de la lubricité bretonne, des centaines de gens meurent dans des conditions inacceptables. Des fois ils meurent aussi dans des conditions acceptables (il ne faut pas toujours trop dramatiser ni voir le mauvais côté des choses systématiquement).

Vaccin

L'Homme continue de se prendre pour Dieu. L'Homme, mais plus précisément Roselyne Bachelot. Dans ce cas précis c'est une femme (on peut donc laisser la minuscule).

Une femme essaie donc de se prendre pour Dieu en distribuant un vaccin alors que la grippe porcine est le châtiment justifié de Dieu pour punir les enculeurs de porcs (Deutéronome, Acte 3, Scène 1) : Tu n'essaieras pas de faire à un cochon ce que le curé fait à son bedeau. J'ai dit. Il s'agit là d'un cas très grave de défi lancé à Dieu. C'est comme si Roselyne Bachelot disait à Dieu : Tu vois Dieu ? Rien à battre de ton châtiment divin, je suis plus forte que toi !

Et elle se prétend une bonne chrétienne ? Pouah ! Je suis sûr qu'elle encourage la pilule contraceptive.

Moralité

Un bon chrétien ne doit pas se faire vacciner contre la grippe porcine, ni la grippe aviaire. Ceux qui mourront de la grippe porcine iront directement au Paradis. Ceux qui se feront vacciner iront en Enfer. Ceux qui ont enculé les cochons au départ, ceux-là, franchement c'est à l'asile de fous qu'ils devraient aller.