Discussion utilisateur:Waleda

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Mais qui donc se cache derrière ce cryptique pseudonyme?
- le Violet.

Ami d'ami d'ami vois-tu? dit Lèche Weleda. Pour te servir !

Fort bien, fort bien

- ça tombe bien, depuis quelques jours je me sentais un peu seul. Et vous dites que l'article Mare de Tiqqun est votre premier? Belle performance, dites-moi. Nous sommes content de vous, mon p'tit, continuez, continuez. - Utilisateur:Le Violet

Quel sérieux ! quel sens de l'hospitalité ! Quel répondant ! Je m'enthousiasme et m'attache à ces lieux pour un moment... À très vite.

- Je vous en prie, pour ce qui me concerne vous êtes le bienvenu. Mais attention avec la lèche, ça conduit en général à une contamination à la modernité baveuse.
- Utilisateur:Le Violet.

- Ah ! faillite... je part vivre en Uruguay y apprendre l'humour. Je vous embrasse, vous me manquerez. Merci d'avoir égayé ma pauvre vie. --Waleda 27 octobre 2013 à 11:06 (CET)

- Bon, je suis revenu... La belle page que vous m'aviez faite très cher M Violet ne s'affiche plus... est-ce un problème qui est propre à l'affichage sur mon ordinateur ? Bien le bonjour...

- J'ai effectivement constaté ce problème sur certaines pages, depuis mon ordinateur (la page de catégorie pour Technologie par exemple); cependant depuis une autre bécane elles semblent s'afficher correctement. Et de même, votre page s'affiche très bien, d'ici. Les voies insondables de l'informatique, que voulez-vous...
Par ailleurs, ce fut très amusant de vous croiser en chair et en os, surtout en os. --Le Violet 30 d�combre 2013 à 03:54 (CET)

... tiens, votre page ne s'affiche plus chez moi non plus. C'est agaçant. Je me demande ce que Bob en penserait... --Le Violet 30 d�combre 2013 à 04:59 (CET)

Au cas où vous repasseriez par là

... Répondez donc à cette question, vous m'obligeriez. --Le Violet 7 mai 2014 à 02:48 (CEST)


Vous êtes là?

Je m'demandais... --Le Violet 8 juin 2014 à 14:48 (CEST)

Vi, vi. --Waleda 8 juin 2014 à 14:53 (CEST)

Mais au fait... vous ne deviez pas livrer à la vindicte populaire votre version de l'histoire de Castror et Prolixe, vous? Plutôt que de délimiter la propriété? --Le Violet 8 juin 2014 à 15:05 (CEST)

Certes, mais je suis si fatigué. Le rhume des foins voyez vous, le cancer de ma mère, mes petites soeurs si accaparantes, mon interdiction banquaire, ma recherche de logement, l'impossibilité de déclarer mes impôts, ma compagne touchée par l'anorexie mentale et pratiquant la boulimie à ses heures perdues qui me demande de l'aider, mes amis qui n'ont toujours pas compris ce que la mention bipolaire (ou autre catégorie tristoune du DSM-V) vient faire sur leur "carnet de santé", la manque patent de motivation qu'offre une vie dépressive ne me laissent pas une minute pour écrire de chouettes articles ces temps-ci. Je m'en vais dresser un emploi du temps...--Waleda 8 juin 2014 à 15:19 (CEST)

Mon hamster a beau faire une hépatite, je m'arrange quand même en général. Mais bon. Sinon, vous passez par Rennes dans les temps prochains? -Le Violet 8 juin 2014 à 15:22 (CEST)

Hmmm... bon, ok, ça va ! j'vais bosser... --Waleda 8 juin 2014 à 15:24 (CEST)

Rennes peut être vers la mie mois, au jus tenir... --Waleda 8 juin 2014 à 15:26 (CEST)

Fort bien, fort bien. Je vous laisse bosser et m'en vais sur la pointe des tiptoes. --Le Violet 8 juin 2014 à 15:28 (CEST)


Discussion de haute volée et importance dont les frissons de beauté qu'en provoque la lecture furent arachés au peuple par utilisateur:toinou avant de finalement réapparaître ici pour le bonheur du plus grand nombre

- Je vous fait céans l'objet de mes plus sincères salutations Waleda, nous semblons partager un certain sens de l'humour (noir?). --Toinou 27 septembre 2013 à 21:23 (CEST)

Permettez moi de ne pas être obséquieux, car qui lèche aime et vice-versa ; oui, et quand on aime lécher, on lèche sincère. Ô, comme j'aime vos divans médullaires et vos mets capiteux... Oh, oui : tous ces attributs qui expriment, par la manifestation de leur essence infinie, votre éternité, me mènent de pétales en pétales, d'attribut en attribut, dans des efflorescences aussi dispersantes que disruptives, aussi affolantes que convulsives. Autrement dit, à vous rencontrer, je trouve cet incomparable plaisir qu'éprouve l'anthropologue lors d'une première bouchée du Tepa Yup'ik. Merci à vous.

- Je suis bien trop timide pour cela. Je pense me suicider, l'épreuve sera ainsi réglée correctement. Amoureusement.

- Bonsoir monsieur, tu me retires les morceaux filandreux et odorants de la bouche, et je me laisse chavirer par ce chantage si délicat. Je connais bien ton corps sur le bout des doigts et je suis très cérébral. J'aime aussi furieusement être que faire ; à toi de choisir! Mais je n'avais pas réagi à votre question entre parenthèses : alors, vous aussi vous aimez Smaïn? Aussi, "timide" n'a pas de page qui lui soit dédiée... voyez, j'en suis tout nauséeux. Viens me rejoindre sur Ancenis. Servilement, votre raclette.

- A don'f ouais, j'adore Smaïn déjà un point commun. Une raclette oui! Mais qui êtes vous au juste pour me proposer rencard si vite chez vous?

- Oups, pardon (mais qui vous dis qu'Ancenis soit chez moi?)! Concernant les femmes-requin (que je repêche du néant, suite à trop de repentir), j'ai un penchant tout particulier pour celles ovovivipares, qui, cuitent au four, remplacent très bien les œufs cocote sur lit de viande. Tu as un sketch favori? Ah! et j'oubliais, j'ai également une véritable passion pour les knödel revenus avec du beurre et de la sauge!

- Un sketch favori, la non ça ne vient pas. La personne qui me fasse le mieux rire c'est moi-même. Je suis trop objectif, ainsi mon rire est quasi-universel. Je vous ai menti je déteste Smaïn, il remplacerait bien les oeufs dans mes crèpes.

- Seriez-vous Michel Boujenah (écrire tous ces noms me fait un peu mal, je cesse)? J'aime cette notion du mieux rire et je préfère votre humour, serait-ce donc le destin? Votre Lèche.

- Oui cessez. Allons boire un verre tant qu'il en est encore temps, ce destin me ravi.

- Allons..

- Stop. J'ai pris un aspirine ce matin à 7:32. Tout va bien, je ne voudrais pas que l'affaire tourne à la dérision. Je vous aime bien. Votre tête m'est sympathique. J'espère que ma gueule de fripon alcoolique vous a plu. Vous ne m'avez point violé et je vous en suis très reconnaissant. J'ai même dernièrement produit de la musique pour faire redescendre mon teint et mon humeur naturelle, et je me prévois, dans le repos qui est le mien quelque heures de bonheur mérité et une suite ardemment au travail. On risque de se quitter pendant quelques mois ou je ne sais. Puis je risque de revenir vers vous avec une surprise, je suis un militant du brotherhood et du partage (évidemment que je vais me faire enfiler à la fin...). D'ici là amusez-vous bien, si la situation se clarifie je vous enverrais un disque ou un vinyl de mon choix qui vous plaira (ça nous changera des fonds de pension américains, des diamants, des couronnes, des objets en filigrane platine, statues d'airain immortels, principes de civilisation à bas prix, des dorures, tournures, ordures du pouvoir et des petits jeux pervers auxquels notre perdition avec le continent noir nous convie, je vous promets si cette anorexique continue, je me barre, avec vous?).

Je vous fait une petite chansonnette rimée (gardons la bonne humeur et le respect):

 Une amitié aux dents grinçantes
 Qu'est la notre mauvaise pente
 Une vraie saleté, malheur nous tance
 Ne nous donnant jamais quittance
 Qu'elle aille donc voir si ça la pique
 Au paradis des as de pique
 Qu'elle s'entraîne à tuer l'aspic
 Que ces vents d'âmes et ces pensées
 Nous portent et nous sauve sans procès

Je vous laisse mon adresse ainsi qu'une adresse internet, si vous voulez m'envoyez un CD :

7 rue des Palissandres 6 Avenue de Paris 36250 Maubeuges

[[1]]

Votre cuistre lecteur de Tintin.

--Toinou (discussion) 14 juillet 2015 à 20:16 (CEST)