Discussion:ATTENTIFS ENSEMBLE

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Laurent Fignon était de retour d'un concert éprouvant près de Brest quand il s'aperçut que le niveau du liquide plasmodique montait dangereusement dans ses boots. Il remarqua une oreillette bien cachée dans la narine droite de son tortionnaire qui l'évitait d'un regard hindou.

"Bah," fit-il à part lui, "le plus simple, c'est que quand quelqu'un trouve ça pas drôle, il modifie en sorte qu'il trouve ça drôle, et que si quelqu'un d'autre trouve la modif moins drôle, il revient en arrière ou crée des concepts. En effet," poursuivit-il, "le ciel est orange vif aujourd'hui : le consensus a été nommé porte-parole officiel de la mouvance wiki ardkor, ou je ne m'y connais pas."




Nous interrompons nos programmes pour vous signaler qu'un débat vient d'éclater sur ArdKorPedia. Ça vient tout juste de péter, là, et retrouvons tout de suite notre envoyé spécial à ATTENTIFS ENSEMBLE.

Hé oui en effet Denis, ce matin, vers 10h, les habitants de ATTENTIFS ENSEMBLE n'ont pas du reconnaître leur page : un paysage de consternation pour les joyeux lurons qui peuplent cette bien belle page si représentative autrefois de notre contrée magnifique. Mais ce matin, hé bien Denis, c'était comme si tout avait changé à ATTENTIFS ENSEMBLE, les yeux se croisent et les regards sont nettement suspicieux, tout le monde est méfiant. Voilà, ce que je peux vous dire à l'heure actuelle, c'est que les secours, qui ne sont pas encore sur place, finissent leur Club Sandwich et que les vraies gueules de cinéma qui habitent maintenant cette page ont ouvert en les attendant une grande université populaire sur "l'humour et le drôle chez Madame Michu".


Compte rendu du colloque :

intervention de Monsieur Henri Michaux Nue de Seille,

Je ne suis pas d'accord avec une partie des analyses de la référence bibliographique citée. Sa thèse centrale - que c'est drôle quand c'est plus proche de la réalité - de même que l'illustration de cette thèse à travers les exemples - ne me semblent pas valables.

Dans de très nombreux cas il existe un comique dit de l'inattendu et qui est plus exactement un comique déceptif. On attendait un GENRE de définition (Bush=homme politique, président etc) et ou nous informe qu'il s'agit (qu'il s'agit en fait, contrairement à ce qu'on croyait), d'une... d'une... c'est là qu'interviennent les variations de style et de centres d'intérêt : d'une idée incongrue - FORCEMENT DANS UN RAPPORT ÉTROIT AVEC LE VRAI SUJET sous un certain angle, mais LE MASQUANT ET LE DENATURANT TOTALEMENT sous un certain autre. Le caractère humoristique de quelque chose c'est la pertinence inattendue d'une réponse qui déçoit.

Que Bush soit défini comme un communiste pro-gay n'est pas drôle du tout d'après moi, j'estime que c'est un genre de vanne à proscrire absolument, justement parce qu'elle ne résulte que d'un traitement mécanique idiot de décalage de la propriété centrale du sujet vers une zone de sa banlieue proche. Ce traitement a l'inconvénient de faire rabâcher toujours LA PREMIÈRE qualité la plus consensuelle du sujet (Bush, président US, Bush, guerrier, Bush, pétrole...), et de l'effleurer d'une manière inoffensive avec des variations pauvres, et de ne pas faciliter l'utilisation d'informations plus intéressantes de DEUXIÈME (du niveau de Bush, républicain opposé aux démocrates dans le moins bien connu système bipolitique étrange des États-Unis d'Amérique) ou plus rarement de TROISIÈME (une information vraie, plausible, représentative mais peu connue) catégorie. L'humour par voisinage immédiat fonctionne comme un processus d'éclairage exclusif des représentations dominantes, tandis que la stratégie de jet de pieux enflammés au hasard dans la foule permet d'illuminer les zones trop mal connues - les animaux pensants affolés découvrent avec horreur que s'ouvrent sous leur sol de nouvelles failles dans leurs systèmes de croyances et d'opinions toutes faites, un espace cataclitique qui est celui de l'humour d'apprendre, - et ils manifestent une réaction de défense sage pour rejeter leur ignorance, réaction qu'on appelle le rire.


Réponse de hugo denise:

C'est exact mais l'un n’empêche pas l'autre, à savoir que la pauvre Madame Michu se chie dessus quand une page est une avalanche d'absurdités imprévisibles "drôles" qu'un générateur d'aléatoire pourrait très bien pondre.

Le bémol va donc au "ancré dans la réalité" nous sommes bien d'accord.


Réponse d'un autre mec :

Loin de moi l'idée de défendre BobArdKor et Erreur, ces pitres qui prétendent décréter ce qui est drôle, mais les trucs marqués sur cette page sont pas mal.

Écrire des articles qui n'ont vraiment aucun sens et aucune cohérence, c'est drôle la première fois parce que ça surprend. La 2eme, ça fait à peine sourire et la troisième fois, c'est lourd. Je pense pas qu'écrire des choses de façon aléatoire ça fasse rire. Y'a des générateurs automatiques de charabia qui marchent très bien sur le net. C'est ça l'absurde pour l'absurde.

Par contre, je suis d'accord sur le fait qu'écrire trop sur la réalité, genre en écrivant le contraire, c'est pas drôle non plus. L'exemple de Bush communiste pro gay est exactement dans les choses à ne pas faire du lien vers uncyclopedia.

En fait, "ancré dans la réalité" c'est plus une façon de dire que l'article doit garder une espèce de cohérence globale, qu'il fasse vrai quoi. Les bons délires n'en seront que plus drôles.

Enfin bref tout ça pour dire que ce qui est écrit c'est pas des ordres non plus, c'est plutôt des erreurs classiques qu'on a tendance à faire quand on se laisse aller.

Moi je suis pour cette page. Et je vous emmerde. Tous. Oui même toi.

Disons qu'il suffit pas d'aligner des mots qui n'ont rien à voir ensemble pour être drôle, mais ça ira mieux avec un chapeau.


Henri Michaux Nue de Seille, rédigeait tranquillement son poème ci-dessous quand il s'aperçut que les gentils utilisateurs d'Ardkor avaient débordé la page d'enthousiasme ; c'est donc ci-dessous qu'il poste ce message d'ores et déjà périmé:

Foin des discussions théoriques, du concret. Dans Braque, ce que j'apprécie le plus est le "système d'ouverture d'esprit pas facile sur les packs de lait" - dont les qualités remarquables sont si je compte bien -

-- 2 jeux de mots du concret vers l'abstrait et vice-versa (transgression intellectuelle majeure)

-- une mention-sujet, incongrue

la mention des "œuvres d'art cubiste" n'apporte strictement rien, puisque d'une part c'est su (en général) et que d'autre part c'est vrai (ce qui n'a aucun intérêt dans le cadre d'une parodie d'encyclopédie donc de discours juste, précis, clair, légitime, vrai, intelligent...)

ATTENTION - Vous êtes encore en train de lire ce truc.

Un générateur d'aléatoire ne calculerait justement pas les écarts de sens qu'il distribuerait. Par contre il serait aussi mécanique que la rédaction de certaines notices qui donnent dans un tout-incongruité amassant des éléments hétéroclites qui ne se touchent par aucun bord dans un désordre sans intention.

Pour être vraiment super clair :

- wiki ardkor veut jeter l'eau trouble et garder le bébé propre

- les informations connues, vraies ou fausses, présentées sans second degré, sont l'eau à jeter pour de rire, pour le fun

- et la déception incongrue MAIS calculée et mesurée est le sèche-bébé adéquat à l'oeuvre dans la plupart des notices.

- A la limite, les informations vraies (Braque est un peintre cubiste) peuvent être distordues et présentées différemment. Par exemple l'association Braque/abstraction cubiste sera à sa "place ardkor" si la notice de bout en bout fausse est construite par analogie avec l'abstraction cubiste, ou bien si elle comprend une énumération de fragments rappelant une œuvre de Braque, etc.

Le but est de donner à Madame Michu l'occasion de rire de la difficulté qu'on a tous à discriminer le vrai et le faux dans les connaissances ; ce qu'on connait est toujours un mauvais agrégat d'infos incomplètes ou partiellement dénuées de sens et wiki ardkor amplifie volontairement ces défauts.

Si Madame Michu ne connait pas Braque, wiki ardkor n'est de toute façon pas le lieu le plus adéquat pour l'apprendre et de plus il est probable qu'elle ne cliquera pas souvent sur ce qui n'étant pas connu ne suscite pas son intérêt - on peut donc abandonner à nos imaginations dévorantes les vraies propriétés et caractéristiques de ce que nous estimons chiant ou connu.

Mais je pense aussi qu'il ne faut pas accepter l'absurde "pour l'absurde" (l'absurdité drôle est pesée, dirigée, perfide, à double-sens, engagée dans une thèse, et non pas quelconque) qui ne me semble pas si fréquent dans wiki.


Changement de dernière minute

Seul Scum est abilité à inventer des choses drôles, tout autre vanne sera considérée comme foireuse, une vaine et ridicule tentative de s'attirer la popularité des gonzesses intellectuelles (lunettes et gros seins), voir totalement pathétique et passable de mépris par les siens, dont la honte engendrée ne devrait pas laisser d'autre alternative que le suicide en bonne et due forme (c.a.d: le suicide dans la benne à ordure pour pas saloper le parquet). Merci de votre compréhension.

Du moment que Madame Michu clique sur les pubs, hein. Connasse.

Changement de toute-dernière minute

La rédaction tient à s'excuser pour les ex-changements de dernière minute (rétrogradés en changement de l'avant-dernière minute, autant dire rien.

L'enquête suit son cours pour déterminer qui a laissé sortir Scum de son sac. L'incident est cependant sous contrôle, merci de faire confiance aux forces de l'Ordre nouveau présents sur les lieux. Un cordon de sécurité a été dressé autour des ex-changements de dernière minute, nous vous prions instamment de ne pas le franchir. Merci de votre patience et de votre compréhension.

Reprise normal du cours des hauts-débats

Utilisateur:le Violet crie dans le dessert:

Bon, on peut commencer à faire une synthèse:

  • la plupart des polémiqueurs semblent ne pas rejeter le recours à l'absurde; je ne puis qu'abonder dans ce sens.
  • de même, coller complètement à la réalité, même quand on y ajoute un peu de méchanceté gratuite, n'est certainement pas la meilleure méthode pour mettre les rieurs de son côté, du moins si on vise les zygomatiques de rieurs dont le QI dépasse celui d'une huître pas fraîche. Faites un essai avec la version de l'article sur François Hollande à ce jour (29 août 2012 à 4h36, je précise parce que je compte bien sur votre sagacité pour virer ce texte de merde et en foutre un mieux à la place - edit. 15/11/2012: Qu'est-ce que vous branlez, toujours pas atomisée cette page, bougez-vous le fion, c'est la fin du monde le mois prochain!).
  • l'article sus-nommé me permet une petite remarque sur les clichés: dire qu'un François Hollande est balourd et niaiseux, c'est un peu comme dire que Georges Bush est con et méchant ou que Sarkozy est con, méchant et bling-bling: non seulement c'est pas drôle parce que c'est juste vrai, mais c'est surtout un tic de discours rabattu par les saloperies télévisuelles et la clientèle des bars PMU, sans parler des fêtes estudiantines. Le cliché toutefois ne me semble pas à exclure, mais c'est un matériau qu'il convient de tordre et déformer légèrement pour qu'il soit efficace, ce qui est chose subtile.
  • en outre, je tiens à rappeler que nous sommes - quand même, et tous plus ou moins - des êtres umains, pas des lamantins, que diantre! Les articles rédigés en écriture automatiques ne sont jamais drôles. Même quand on va à l'absurde, ça me parait absolument évident qu'il faut garder une cohérence interne. Si vous rédigez un article où Nicolas Sarkozy est un chanteur de charme, tirez-en toutes les conclusions, restez cramponnés à cette idée comme le morpion à sa couille, c'est toujours plus fin que de sauter du coka light toutes les deux phrases.
  • de plus, même dans ce cas, je trouverai franchement plus finaud qu'en lisant un article sur Nicolas-Sarkozy-le-chanteur-de-charme, j'ai parfois presque, à la lisière de ma conscience, comme l'impression de lire un article sur le triste Badinguet qui présida il n'y a pas assez longtemps aux destinées de le Fronce (notez que cette qualification est, pour Sarkozy, à la fois vraie et désespérément pas drôle), plutôt que sur un vague homonyme d'icelui, chanteur de charme quant à lui.Prenez le superbe article sur Martin Hachdegger, qui répond à tous ces critères: il parle d'autre chose que du fameux philosophe botté de la Forêt Noire, mais est juste suffisamment proche pour que l'humour fonctionne à plein régime; et il est cohérent, jusque dans ses jeux de mots (rhôputaingdebordel, "L’oubli de l’hêtre", j'en ris encore, voir figure A). Permettez-moi d'insister, amis autoproclamés de l'absurde, en vous remémorant un exemple de ses maîtres incontestés: les Monty Pythons. Quand ils font jouer un match de foot à des philosophes (les Grecs contre les Teutons), l'absurde n'est pas qu'on nous annonce un match de foot pour finalement voir un débat philosophique entre Platon et Karl Marx, ou qu'on se retrouve avec un vrai match de foot joué par des footeux en costume de philosophe. Vous voyez où je veux en venir, maintenant?
  • si vous voulez mon avis, c'est de ce genre de chose dont les uessiens cités voulaient parler quand ils disaient qu'il fallait coller à la réalité. Je suis surpris d'avoir tant eu l'impression dans ce débat que nombre d'entre vous aient eu l'impression indignée que ce qu'ils préconisaient pour être drôle était de refaire le coup d'une wikipedia-bis.
  • après, je trouve leurs exemples superbement mal choisis, leurs phrases funnyer étant la plupart du temps à peu près aussi drôles que leurs contre-exemples. C'est peut-être une tentative comique; mais comme ils le disent eux-mêmes, ce n'est jamais une bonne idée comique, que d'écrire exprès un article nul: un article sciemment nul est avant tout un article nul. Seules des huîtres avariées et les fans des flimes de Max Pecas (je n'ai toujours pas réussi à me convaincre qu'il existe une réelle différence entre ces deux catégories) rient de trouver quelque chose nul.
  • que voulez-vous? Du beurre ou des canons?

Des ca#CLOCK... Des ca#CLOCK... Des ca#CLOCK... Des ca#CLOCK... --Le Violet 29 août 2012 à 05:14 (CEST)