Belleville

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Quartier populaire sympathique et multi-ethnique, Belleville se situe au carrefour des Xe, XIe, XIXe et XXe arrondissement de Paris. Surnommé le dernier quartier vraiment libre, Belleville est depuis le début du XIXe siècle une zone de révolte contre l'autorité policière et depuis 1921 une terre d'accueil à bras ouverts. Sa vie de quartier conviviale, fondée sur l'entraide et la mise en commun des richesses individuelles, ainsi que sa situation quasi-montagneuse (128 m) et l'inculture géographique de sa population lui valent le surnom d'URSS des Pyrénées, juste pour le jeu de mot.


Des règlements de compte, rackets et bolossages se traduisent souvent par des mecs qui se sont fait planter y'a deux jours ils y sont restés ou des histoires de cracks qui ont mal tourné y'a eu douze morts par balle. Antoine Hummel, principal bolos du quartier, est très impressionné par ces récits macabres qui pullulent le soir, tard, au moment de se dire au revoir.

Cependant, Antoine Hummel, principal homme politique du quartier, est récemment parti à la conquête de cette zone de non-droit : Je te raserais tout ça vite fait moi, toute cette vermine immigrée qui se lève tard ! a-t-il protesté, devant une foule conquise arrivée en car blindé depuis le VIIe arrondissement en début d'après-midi. Proposant pour Belleville un programme peu ou prou similaire à celui avec lequel il fit ses preuves à Mourir-sur-Seine, Hummel déclara ensuite qu'il n'y avait pas de raison pour qu'on ne chartère pas du gosse africain si leurs macs de parents continuaient de faire tapiner nos belles blanches, plus tôt tombées dans la drogue à cause des dealers chinois.