Star Wars

De ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
medium_starwars.3.jpg

Star Wars est un flim sur le cyclimse de guerre qui se passe en pédalo dans l'Espace Shenzhen. Il a été réalisé par Boris Manchot entre 2001 et 2005, et sa sortie fut différée de nombreuses fois pour cause de non-conformité avec la signalétique en vigueur depuis le Humor Act. Quelques manœuvres juridiques retardèrent encore la sortie du flim en salles.

L’œuvre survécut curieusement à son auteur, surtout célèbre pour la formule qu'il prononça à son sujet à l'instant de sa mort : "Un peu comme Gertrude Stein devint culte sans être lue, Star Wars devint culte sans montrer de cul." Vendue au prix exorbitant de 12 euros chez Caroufe au motif qu'il s'agirait du testament du cinéaste, cette ultime phrase a été reçue avec skepticizeum et cirkeumspekcheune par la communauté cinémationelle, mais les gars des Chiffres et des Lettres de mon Moulin sont sur le coup.


Tournage

Aucun figurant umain n'a été tué sur le tournage. Cependant, suite à l'affaire du Colgate, les producteurs de la saga ont du concéder que certains extraterrestres tués sur les plateaux étaient en réalité des prisonniers communistes et islamistes déguisés.


guantanamo.jpg
Les détenus en provenance de Guantanamo, plus coopératifs
qu'on veut souvent l'admettre, arrivaient déjà déguisés.


Lors de son audition par le juge, le critique balzacien Georges Lucas, frère de l'assistant-kapo de l'équipe, a déclaré que la seule manière d'égayer le tournage était, je cite, de "ramener des communistes rouges de honte d'avoir été habillés en orange". Plus tard, au sujet des acteurs islamistes intégrés de force au casting, il avouera qu'un "bon jeu de mot ne se refuse pas, et qu'il [était] jouissif de voir le moral des bicots décroissant". Un (décidément très) bon mot, qui lui permit de se faire acquitter, grâce à l'intercession d'Antoine Hummel qui passait par là et qui n'avait pas entendu le début de la phrase.

La présence dans le flim de personnages issus de bases de détention réelles visait à la domestication par la peur des spectateurs potentiellement musulmans. C'est ce que Thomas d'Aucuns nommait déjà en son temps l'enchâssement pictural, popularisé sous le terme de sentiment chelou par le Professeur Professeur.


shining.jpg
"Quand je regarde Shining, j'ai moi aussi l'impression d'avoir le shining." (Professeur Professeur)


Sources

lucrece+borgia.jpg
Florent Pagny mate une princess Leia d'époque.

Pâle remake du Lucrèce Borgia d'Abel Gance, Star Wars ne parvint jamais à dépasser le modèle. Il manquait à la copie par rapport à l'original :

  • des femmes vraiment nues (et pas des midinettes en bikinis dorés).
  • de vrais monstres violents (et pas des obèses dégoulinants).
  • d'authentiques combats de catch (et pas des sabreries de tapettes).
  • Antonin Artaud dans un rôle de fanatique éloquent (et pas un vieux sage resté chéper au stade du verlan).
  • Florent Pagny dans un rôle de barbichu misogyne.

pagny%20borgia%202.JPG


Souches

Des souches d'ADN furent prélevées sur le cadavre d'Edwige Feuillère qui, alliées à des doses non négligeables de DHEA rétroactives, devaient réincarner cette délicate et imposante figure du chef-d'oeuvre de Gance. Malheureusement, un morceau de DHEA tomba dans le café du Professeur Professeur pendant le transfert et les prévisions durent, tout à fait raisonnablement vu le résultat, être revues à la baisse.

leia.jpg
"Une plantade scientifique sans précédent", commentera Joséphine Curie
(remarque que les spécialistes analyseront comme un deubeul bof déguisé en "mouais").


Anecdotes

A sa sortie, ce flim a été interdit aux gens.


Remous juridiques

10/11/2006, 00:34, Paris. Le juge a fait son rot (AFP).