Bach

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Musicien germanique de l'ancien temps


Phonétique

Le nom Bach ne doit pas se prononcer Bâche (du type de celle dont on couvre les camions ou qu'on peut se prendre à l'occasion d'un râteau). Sauf à vouloir passer pour un inculte on se doit de prononcer BAC, comme dans come-BACK ou dans nique la BAC. En dernier recours la prononciation gutturale BARRRR, comme Raymond ou Jean-Marc, est admise, bien qu'un peu pèteuse quand même et faisant mal à la gorge (voir filmographie).


Biographie

Jean-Sébastien Bach, aussi appelé Ji-Seb ou Jiessebé par ses proches, est né le jour même de son anniversaire, le 21 mars 1685. Enfant doué d'une libido précoce et très dissipé pour son époque, il fait des fugues monumentales, puis des suites. Envoyé au bagne à l'âge de 8 ans, il s'en échappe trois ans plus tard, traverse l'atlantique à la nage et envahit la Bretagne en 1687. Après un CAP de musique classique au CES Malaurie Nataf de Lorient, il s'initie à la mécanique des cantiques et produit de nombreuses pièces pour clavecin, notamment 3 poignées (BWV 512 à 514), 15 couvercles (BWV 1032-46) et beaucoup d'enjoliveurs aujourd'hui perdus ou inutilisables. Par la suite il travaille pour le grand orque du Cétacé-Club de Weimar (CCW), dont il aura beaucoup d'enfants malheureusement non viables. Vers la fin de sa vie, il meurt d'une extinction globale et inconditionnelle et n'a jamais été revu depuis lors (d'aucuns prétendent que, comme Yves Montant, il fut enterré, mais, contrairement à Yves Montant, on n'en est pas sûr). Son oeuvre marque à la fois l'apogée et la fin de la musique baroque occidentale, et porte à des sommets inconnus jusqu'alors l'art rigoureux et austère du contrepêt. Malheureusement pour la postérité, tout est écrit en allemand et reste donc impossible à lire tant que cette langue ancestrale n'aura pas été déchiffrée.


Discographie Critique

  • Le clavier bien enjolivé (Das wolhenjolieviert Klavier), pièces pour le Klavire, interprété par Danielle Gilbert sur Klavire d'époque, DG, 1972
  • Le clavier à jolie poignée (Das schönepoigniert Klavier), autres pièces pour le Klavire, interprété par Danielle Gilbert sur Klavire d'époque, DG, 1973
  • Mes concertos, bande de Bourgeois (Das Gross Boum Boum Für Mich ich nicht Für Sie Patates, pièces pour tout ce qui tombe sous la main d'époque, interprété par Le Consentus Ferrailleurs Musicum avec tout ce qui leur est tombé sous la main d'époque, EMI, 1982

Filmographie Critique

  • Petite Chronique d'Amygdale Bach. Réal: Richard Strauss et Monsieur Juillet, Germanie, 1967. Un film très émouvant sur son opération de l'appendicite, suite à une petite infection chronique.