Pharaon : Différence entre versions

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
 
m
 
(5 révisions intermédiaires par 3 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Chef de l',des et du bureau des , comme des dieux en [[Egypte]].
+
Chef de l'[[État]], des [[armée]]s et du [[bureau des réclamations]], Pharaon était considéré comme un dieu en [[Égypte]].
  
Afin de un .
+
http://www.ardkor.info/uploaded/Gravure.jpg <br>
 +
''La cour de Pharaon dépoyait un faste à nul [[autre]] pareil.''
  
En vertu de quoi depuis cette , l'occupation principale des scientifiques est de les extraire de leur trou de introduire des sondes anales ,et de les exposer au sarcasme des gens et aux attaques d'[[hectopoutre]]s.
+
Afin de préserver leur dépouille des outrages après leur décès et d'honorer leurs mémoires, les pharaons étaient embaumés suivant un procédé [[complexe]], puis ensevelis dans d'immenses tombeaux blindés, cachés au tréfonds de sombres labyrinthes piégés, dont les constructeurs étaient massacrés afin de ne pouvoir révéler la combinaison du coffre.
 +
 
 +
En vertu de quoi, depuis cette époque, l'occupation principale des [[scientifique]]s est de les extraire méthodiquement de leurs [[trou]]s, de manière à leur introduire des sondes anales, et de les exposer au sarcasme des [[gens]] et aux attaques d'[[hectopoutre]]s.
 +
 
 +
[[Category:Profession]][[Category:Histoire]][[Category:Gens]]

Version actuelle datée du 23 avril 2016 à 14:44

Chef de l'État, des armées et du bureau des réclamations, Pharaon était considéré comme un dieu en Égypte.

Gravure.jpg
La cour de Pharaon dépoyait un faste à nul autre pareil.

Afin de préserver leur dépouille des outrages après leur décès et d'honorer leurs mémoires, les pharaons étaient embaumés suivant un procédé complexe, puis ensevelis dans d'immenses tombeaux blindés, cachés au tréfonds de sombres labyrinthes piégés, dont les constructeurs étaient massacrés afin de ne pouvoir révéler la combinaison du coffre.

En vertu de quoi, depuis cette époque, l'occupation principale des scientifiques est de les extraire méthodiquement de leurs trous, de manière à leur introduire des sondes anales, et de les exposer au sarcasme des gens et aux attaques d'hectopoutres.