Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! : Différence entre versions

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
(Sa bite, son beurre)
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
|}
 
|}
  
Tout a commencé un soir, vers 18h47, dans les rues de [[Bouniouland]]. Un homme, jouant au foot avec la tete d'un bébé est arreté par les forces de la super police des gentils contre les méchants voleurs, puis incarcéré. Et là : c'est le drame...
+
Tout a commencé un soir, vers 18h47, dans les rues de EfèneLand. Un homme, jouant au football avec la tête d'un bébé mort est arreté par les forces de la super police des gentils contre les méchants voleurs, puis incarcéré pour "Couleur de peau quand même pas très enfin bon tu vois ce que je veux dire".
 +
Et là : c'est le drame...
  
L'homme est en fait le fils caché de Charles Saucisse, [[Charles de Jailagaulle]]. Dès lors, tout s'enchaine : une explosion de foutre ravage les locaux de la maternité dans laquelle le jeune homme a été transporté, si bien que tout le monde ressort plein de foutre et se lèche le cul sur la place publique en criant des slogans [[communiste]]s.
+
L'homme est en fait le fils caché de [[Charles de Jailagaulle]], qui entendant la nouvelle, déclara "Alea Jacta est" (phrase qui fut ensuite attribuée à un bouffeur de spaghettis inconnu). Dès lors, tout s'enchaîne : une explosion de foutre ravage les locaux de la prison dans laquelle le jeune homme a été interné, si bien que les prisonniers en sortant, se lèchent le cul sur la place publique en criant des slogans [[communiste]]s.
  
Mais ce n'est pas tout, le bébé, noirci par les pieds du grand foutrebaleur [[Charles de Jailagaulle]], qui gardera cette saleté sur son visage toute sa vie, d'où la couleur de peau avoisinant quelque chose d'à peine plus recommandable que les couilles d'Antoine Hummel, et à peine plus moche que Les [[Foutreries de Sa Pine]].
+
Bien décidé à se venger, Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! décide alors de se venger. Afin de se venger d'une vengeance vengeresse, il décide publiquement de ne plus manger de légumes. Décision extrêmement contestée par la communauté [[Choufloriste]], qui menaça alors de "le renvoyer chez [[Antoine Hummel]] s'il faisait le malin".
  
Malheureusement, Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! grandit, devient foutrebaleur au [[FC Ardkor]], où il viole sauvagement son père adoptif et spirituel [[Charles de Jailagaulle]] dans les vestiaires du club, lui transmettant ainsi le virus de la [[NASAL]], ce qui permettra ensuite ce-dernier à sodomiser dans la joie et la bonne humeur de ridicules macaques toute la sainte journée.
+
Par la suite, Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! grandit, devint foutrebaleur au [[FC Ardkor]], où il fut sauvagement violé par le président du club, [[Georges Dobloyou Bouche]] dans les vestiaires du club, lui transmettant ainsi le virus de la [[NASAL]], et ce sous la vue de [[Charles de Jailagaulle]], qui ne pouvait pas bouger ayant mangé trop de [[tarteflure]].
  
Il recevra ainsi, en [[1964]], la légion d'honneur de la part de [[Rooston Svelte]].
+
== Paragraphe qui ne mérite pas de s'appeler autrement que "Paragraphe qui ne mérite pas de s'appeler autrement que "Para... ==
 +
 
 +
 
 +
Il recevra ainsi, en [[1964]], la légion d'honneur du caca de la part de [[Rooston Svelte]].
  
 
Ce phénomène jamais ne reçut d'explication, même par le grand marabout ou [[Le Seul Dieu]] qu'"''on l'a appellé, mais il était sur messagerie''".
 
Ce phénomène jamais ne reçut d'explication, même par le grand marabout ou [[Le Seul Dieu]] qu'"''on l'a appellé, mais il était sur messagerie''".

Version du 23 avril 2012 à 16:42

Sa bite, son beurre

CESAIRE.jpg

Pascal Tindintintindin, Chimbonda !,
idole des jeunes, et sex-symbol international

Tout a commencé un soir, vers 18h47, dans les rues de EfèneLand. Un homme, jouant au football avec la tête d'un bébé mort est arreté par les forces de la super police des gentils contre les méchants voleurs, puis incarcéré pour "Couleur de peau quand même pas très enfin bon tu vois ce que je veux dire". Et là : c'est le drame...

L'homme est en fait le fils caché de Charles de Jailagaulle, qui entendant la nouvelle, déclara "Alea Jacta est" (phrase qui fut ensuite attribuée à un bouffeur de spaghettis inconnu). Dès lors, tout s'enchaîne : une explosion de foutre ravage les locaux de la prison dans laquelle le jeune homme a été interné, si bien que les prisonniers en sortant, se lèchent le cul sur la place publique en criant des slogans communistes.

Bien décidé à se venger, Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! décide alors de se venger. Afin de se venger d'une vengeance vengeresse, il décide publiquement de ne plus manger de légumes. Décision extrêmement contestée par la communauté Choufloriste, qui menaça alors de "le renvoyer chez Antoine Hummel s'il faisait le malin".

Par la suite, Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! grandit, devint foutrebaleur au FC Ardkor, où il fut sauvagement violé par le président du club, Georges Dobloyou Bouche dans les vestiaires du club, lui transmettant ainsi le virus de la NASAL, et ce sous la vue de Charles de Jailagaulle, qui ne pouvait pas bouger ayant mangé trop de tarteflure.

Paragraphe qui ne mérite pas de s'appeler autrement que "Paragraphe qui ne mérite pas de s'appeler autrement que "Para...

Il recevra ainsi, en 1964, la légion d'honneur du caca de la part de Rooston Svelte.

Ce phénomène jamais ne reçut d'explication, même par le grand marabout ou Le Seul Dieu qu'"on l'a appellé, mais il était sur messagerie".

Le Saviez-Tu ?

Le plat préféré de Pascal Tindintintindin, Chimbonda ! est le petit chien mort avec ta mère en papier peint en train de manger de la semoule au curry sale ENCULE de TA MERE LA CHATTE A TA MERE LA RACE LA PUTE.