L’Évangile selon Saint Luc : Différence entre versions

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
(Nouvelle page : Saint Luc, contrairement aux autres apôtres canoniques, se sacrifia tout seul pour Jesus de Bite, trop insignifiant pour être dans son collimateur. Après une soirée bien arros...)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Saint Luc, contrairement aux autres apôtres canoniques, se sacrifia tout seul pour Jesus de Bite, trop insignifiant pour être dans son collimateur.  
+
Saint Luc, contrairement aux autres apôtres canoniques, se sacrifia tout seul pour [[Jesus de Bite]], trop insignifiant pour être dans son collimateur.  
  
 
Après une soirée bien arrosée, Luc se fit sodomiser par [[L'evangile selon Saint Paul|Saint Paul]]. Puceau par vocation, il resta amoureux de Paul toute sa vie et lorsque celui-ci fut décapité sur la N22 en déconnant avec son cheval, Luc décida de poursuivre son travail de Chrétien. Il commença à spammer la boite mail de Jesus qui ne lui répondit jamais. Luc mourut de tristesse, seul, la bite en main en plein cagnard.
 
Après une soirée bien arrosée, Luc se fit sodomiser par [[L'evangile selon Saint Paul|Saint Paul]]. Puceau par vocation, il resta amoureux de Paul toute sa vie et lorsque celui-ci fut décapité sur la N22 en déconnant avec son cheval, Luc décida de poursuivre son travail de Chrétien. Il commença à spammer la boite mail de Jesus qui ne lui répondit jamais. Luc mourut de tristesse, seul, la bite en main en plein cagnard.
  
 
[[Category: la vie de Jesus]]
 
[[Category: la vie de Jesus]]

Version du 13 octobre 2009 à 15:39

Saint Luc, contrairement aux autres apôtres canoniques, se sacrifia tout seul pour Jesus de Bite, trop insignifiant pour être dans son collimateur.

Après une soirée bien arrosée, Luc se fit sodomiser par Saint Paul. Puceau par vocation, il resta amoureux de Paul toute sa vie et lorsque celui-ci fut décapité sur la N22 en déconnant avec son cheval, Luc décida de poursuivre son travail de Chrétien. Il commença à spammer la boite mail de Jesus qui ne lui répondit jamais. Luc mourut de tristesse, seul, la bite en main en plein cagnard.