Franc-maçon : Différence entre versions

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
m
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
Bande de hippies qui defaut de fumer encore des calumets de la paix enfument sans vergogne le debat politique de la conspiration -!
+
Bande de hippies deg?n?r?s qui ? defaut de fumer encore des calumets de la paix enfument sans vergogne le debat politique de la conspiration jud?o-chr?tienne !
  
"''Halte a la conspiration -qui nous exploite et veut notre silence''" - JM [[Le pen]].
+
"''Halte a la conspiration jud?o-ma?onique chr?tienne qui nous exploite et veut notre silence''" - JM [[Le pen]].
  
Comme tout bien pensant, monsieur [[li poun]] aka JM [[Le pen]] a personnellement exclu d'une [[Loge maconique]] par [[BobArdKor]], [[hippie]] si il en est....
+
Comme tout bien pensant, monsieur [[li poun]] aka JM [[Le pen]] a ?t? personnellement exclu d'une [[Loge maconique]] par [[BobArdKor]], [[hippie]] si il en est....
  
Bref on sait pas ce que c'est, et comme tout bon citoyen ignorant on ne s'en porte pas plus mal. En effet : ''La lecture des journaux fait plus de mal que le vin, le tabac et les femmes .'' (Georges Perros)
+
Bref on sait pas ce que c'est, et comme tout bon citoyen ignorant on ne s'en porte pas plus mal. En effet : ? ''La lecture des journaux fait plus de mal que le vin, le tabac et les femmes r?unis.'' ? (Georges Perros)
 +
 
 +
[[Category:Politique]]

Version du 10 janvier 2006 à 03:02

Bande de hippies deg?n?r?s qui ? defaut de fumer encore des calumets de la paix enfument sans vergogne le debat politique de la conspiration jud?o-chr?tienne !

"Halte a la conspiration jud?o-ma?onique chr?tienne qui nous exploite et veut notre silence" - JM Le pen.

Comme tout bien pensant, monsieur li poun aka JM Le pen a ?t? personnellement exclu d'une Loge maconique par BobArdKor, hippie si il en est....

Bref on sait pas ce que c'est, et comme tout bon citoyen ignorant on ne s'en porte pas plus mal. En effet : ? La lecture des journaux fait plus de mal que le vin, le tabac et les femmes r?unis. ? (Georges Perros)