Casse noyau : Différence entre versions

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
(Historique)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
== Definition ==
 
== Definition ==
 
  
 
Musique electronique irr?guli?re apr?ci?e par les ?n?rgum?nes ne poss?dant pas un QI leur permettant de b?n?ficier du plaisir de la rumination eternelle sur de la musique binaire.
 
Musique electronique irr?guli?re apr?ci?e par les ?n?rgum?nes ne poss?dant pas un QI leur permettant de b?n?ficier du plaisir de la rumination eternelle sur de la musique binaire.
 
  
 
== Historique ==
 
== Historique ==
Ligne 10 : Ligne 8 :
  
 
''Un jour, je sortis de chez moi et je pris le RER A pour sortir de la ville. J'en chiais, c'etait particuli?rement difficile car je ne savais pas POURQUOI je le faisais. Mais je le faisais. Et l? je me suis retrouv? dans un endroit hyper [[cheulou]], un endroit qui puait avec une esp?ce de moquette verte et humide sur le sol, des saloperies volantes gueulaient de la merde, des esp?ces de grands trucs en bois avec encore des trucs verts accroch?s en haut (de toutes formes et tailles) se dressaient ici et l? et j'avais du mal ? respirer.  J'ai repris le RER je suis rentr? et j'ai vu ma connasse de [[femme]] s'injecter une dose de nicotine ? l'aide d'une cigarette, avec cette posture confortable de la p?tasse qui tient nonchalamment sa clope tout en s'?pilant les poils de la [[chatte]] ou encore en dessinant les salopes dans cette ?mission de relooking ? la t?l?vision. L? je me suis dit "ah ouais, on est comme ?a. Des r?sidus de choses, des morceaux d'organes connect?s ? des usines, nous sommes des morceaux de nicotine [[petit-bourgeois]] dans des assemblages de merde et le pire c'est qu'on s'y plait". Bref, ma femme m'envoyait une image plus r?aliste de moi-m?me et franchement ?a me cassait les couilles, bien que ?a soit le propre des femmes, ce jour l? j'explosais, et le soir j'appellais mon pote [[Mozart]] pour lui expliquer qu'il n'avait vraiment rien compris ? la vie et par extension ? la musique, je lui envoyais mes th?orie dans un email indigeste et ce connard d?cida d'aller recommencer une nouvelle carri?re au [[Canada]], en me chourant mes id?es, sous le pompeux nom d'[[Aaron Funk]]. Putain de [[merde]]''
 
''Un jour, je sortis de chez moi et je pris le RER A pour sortir de la ville. J'en chiais, c'etait particuli?rement difficile car je ne savais pas POURQUOI je le faisais. Mais je le faisais. Et l? je me suis retrouv? dans un endroit hyper [[cheulou]], un endroit qui puait avec une esp?ce de moquette verte et humide sur le sol, des saloperies volantes gueulaient de la merde, des esp?ces de grands trucs en bois avec encore des trucs verts accroch?s en haut (de toutes formes et tailles) se dressaient ici et l? et j'avais du mal ? respirer.  J'ai repris le RER je suis rentr? et j'ai vu ma connasse de [[femme]] s'injecter une dose de nicotine ? l'aide d'une cigarette, avec cette posture confortable de la p?tasse qui tient nonchalamment sa clope tout en s'?pilant les poils de la [[chatte]] ou encore en dessinant les salopes dans cette ?mission de relooking ? la t?l?vision. L? je me suis dit "ah ouais, on est comme ?a. Des r?sidus de choses, des morceaux d'organes connect?s ? des usines, nous sommes des morceaux de nicotine [[petit-bourgeois]] dans des assemblages de merde et le pire c'est qu'on s'y plait". Bref, ma femme m'envoyait une image plus r?aliste de moi-m?me et franchement ?a me cassait les couilles, bien que ?a soit le propre des femmes, ce jour l? j'explosais, et le soir j'appellais mon pote [[Mozart]] pour lui expliquer qu'il n'avait vraiment rien compris ? la vie et par extension ? la musique, je lui envoyais mes th?orie dans un email indigeste et ce connard d?cida d'aller recommencer une nouvelle carri?re au [[Canada]], en me chourant mes id?es, sous le pompeux nom d'[[Aaron Funk]]. Putain de [[merde]]''
 +
 +
[[Category:Musique]]

Version du 24 janvier 2006 à 00:28

Definition

Musique electronique irr?guli?re apr?ci?e par les ?n?rgum?nes ne poss?dant pas un QI leur permettant de b?n?ficier du plaisir de la rumination eternelle sur de la musique binaire.

Historique

Le casse noyau est r?invent? tous les trois mille ans. Il a ?t? retrouv? apr?s le massacre du 2 Juillet 1905 (dix mille disques de hardtekno broy?s, tortur?s, concass?s) un t?moignage anonyme narrant la naissance du casse noyau dans la soci?t? moderne.

Un jour, je sortis de chez moi et je pris le RER A pour sortir de la ville. J'en chiais, c'etait particuli?rement difficile car je ne savais pas POURQUOI je le faisais. Mais je le faisais. Et l? je me suis retrouv? dans un endroit hyper cheulou, un endroit qui puait avec une esp?ce de moquette verte et humide sur le sol, des saloperies volantes gueulaient de la merde, des esp?ces de grands trucs en bois avec encore des trucs verts accroch?s en haut (de toutes formes et tailles) se dressaient ici et l? et j'avais du mal ? respirer. J'ai repris le RER je suis rentr? et j'ai vu ma connasse de femme s'injecter une dose de nicotine ? l'aide d'une cigarette, avec cette posture confortable de la p?tasse qui tient nonchalamment sa clope tout en s'?pilant les poils de la chatte ou encore en dessinant les salopes dans cette ?mission de relooking ? la t?l?vision. L? je me suis dit "ah ouais, on est comme ?a. Des r?sidus de choses, des morceaux d'organes connect?s ? des usines, nous sommes des morceaux de nicotine petit-bourgeois dans des assemblages de merde et le pire c'est qu'on s'y plait". Bref, ma femme m'envoyait une image plus r?aliste de moi-m?me et franchement ?a me cassait les couilles, bien que ?a soit le propre des femmes, ce jour l? j'explosais, et le soir j'appellais mon pote Mozart pour lui expliquer qu'il n'avait vraiment rien compris ? la vie et par extension ? la musique, je lui envoyais mes th?orie dans un email indigeste et ce connard d?cida d'aller recommencer une nouvelle carri?re au Canada, en me chourant mes id?es, sous le pompeux nom d'Aaron Funk. Putain de merde