Wevoloucha-party

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

Rave-party illégale, où l'on préfère violer des lois et souiller des emblèmes plutôt que de s'en prendre encore aux brunes d'1 m 70.

gravure.jpg
Les Wevoloucha-parties sont un agglomérat de jeunes racaillous de la pire espèce.


Quelques wevoloucha-partyz

12 novombre 632 (Baïse, Lot-et-Garonne, France)

Un mérou pète un câble, remonte le courant puis le coupe. Mohammed l'accuse d'avoir coupé le Coran, le mange, et meurt d'intoxication ; on s'apercevra plus tard qu'il s'agissait d'une mécompréhension exégétique bénigne.
Homère Simpson raconte cet épisode dans Le mérou pète un câble, mais un traducteur fautif du VIIIe siècle, à qui on avait vendu l'exclu, a tout foutu en l'air et on reconnaît plus vraiment l'histoire.

14 juillet 1789 (place de la Pastille, Paris-plage, France)

Quelques centaines de personnes se mobilisent pour apporter un remontant au détenu Sade, qui se fait passer pour sidaïque depuis des mois. Mais apprenant qu'il a déjà eu son cachet, la foule se replie dans le bar le plus proche et refait le monde en jouant à la paume. Un bon moment pour les participants, que des émeutes vinrent entacher. Car derrière les banderoles bon-enfant et un pansyndicalisme festif, certains perdirent la tête et tout dégénéra.

9 avril 2003 (Bagdad, Irak)

Douze pelés irakiens attaquent la statue de Sade Amussen à la corde et au lance-croquettes devant les télés du monde entier, prouvant ainsi qu'ils possédaient bien des armes de distraction massive.


Le saviez-tu?

Non rien.

Pourtant il m'avait semblé...


Ah! tiens, si, ça me revient

  • Ah ben j'me disais bien aussi.
  • Une Wevoloucha-party en cache toujours une autre, gare à l'effet feedback.