Corse

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher
République populaire démocratique de Corse
bizi.jpg Une bien moche langue.
Gentilé Corse (masc.),
Eh le continental d'où tu parles à nos femmes (fem.)
Langue officielle Le Français avec des "u" à la fin et des fautes de grammaire
Capitale Paris
Dernier président Quémiseria Furiani
Monnaie le Franc Corse
Fuseau horaire Négatif
Domaine Internet .ZZZ ; .XXX

La République populaire démocratique de Corse est un pays Européen, constitué de deux départements indépendants l'un de l'autre. Elle est membre du Conseil Corse de l'Europe, et fondateur de l'Union européenne corse, ainsi que de la zone pas-euro et de l'Espace d'à-côté. Elle est l'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de la Ligue des Pays à Bananes et fait partie de l'Union des Pays Corses, de la Corsitude et de la Corsophonie.

gravure.jpg
La Corse est dirigée par l'Assemblée de Lille, ce qui est étrange compte tenu
de sa distance avec le Nord-Pas-de-Calais.


Les valeurs qu'elle défend et auxquelles elle est très attachée se fondent sur la consanguinité et le fromage au plastic. Son économie est de type corsiste (option népotisme renforcé, coef. 3 à l'examen). Le régime politique actuel en Corse est la Vendetta.


charnier.jpg
Une sombre histoire de conseil municipal serait à l'origine du génocide des démocrates en 1989.


Selon la Constitution du 27 janvier 1964 (révisée le 9 février 1964, amendée le 11, mangée par une chèvre le 12 février, et finalement réécrite, re-révisée et ré-amendée à la va-vite le 5 mars 1964), la République populaire démocratique de Corse est un Etat capitaliste souverain qui représente les intérêts de tout le peuple corse (article 1).

La qualification, due aux observateurs (marginalement) occidentaux, de la Corse comme le « dernier régime idiot du monde » ou la « première dynastie de pitres du monde » serait discutée dans l'article sur le corsisme en Corse simili-septentrionale, si seulement quelqu'un était assez désespéré pour écrire l'article en question.

La République populaire démocratique de Corse prend pour guide de ses activités les idées popularisées par Tino Rossi (article 3), qui s'inscrivent dans le prolongement des principes corsistes-îlistes.

Le suffrage est Universal. Le droit de vote est exercé à partir de 37 ans (article 66).

L'espérance de vie est de 36 ans (article 67).

Si le président du présidium de l'Assemblée populaire suprême exerce les fonctions de chef de l'État, le principal dirigeant est Ange Figatellicharlo Pasqualinocalvi Mangiapinsutti, en qualité de président du comité de la défense nationale et de secrétaire général du Parti des ouvriers corse (ou Parti du travail de Corse). Si d'autres partis existent (le Parti anal-démocrate de Corse et le Parti Chondogyo-Chong-u-Populu-Corsu-Osae-Komi), ils sont essentiellement sous le contrôle du Parti des ouvriers corse (source: le grand livre à colorier des éditions C.I.A.) et la Corse présente les caractéristiques essentielles d'un régime corsiste îliste à parti unique.

Les autres principales organisations sociales corses sont : le Front démocratique pour la réunification de la patrie, l'Union de la jeunesse corse Mangiapinsutti, la Fédération générale des non-syndiqués de Corse, l'Union des quasi-travailleurs agricoles de Corse et l’Union démocratique des femmes de Corse à la maison, dont les positions reprennent celles du Parti du travail de Corse.


Histoire

  • 1799 : Sacre du premier Président-Directeur-Général de Corse, Napoléon Bonnichiwa, né d'un père Corse et d'une mère Japonuive. Il ne fit à peu près rien.
  • 1800-2003: Rien non plus.
  • 2004 : Georges Dobloyou Bouche tente d'attirer l'attention du monde civilisé sur les multiples caches d'armes de distraction massive corses, au nombre desquelles une impressionnante quantité de lance-croquettes artisanaux, mais le reste du monde reste sourd à ses appels geignards et plaintifs. Fou !
  • 2005 : La Corse repart pour un nouveau cycle de deux cents ans de Rien.
  • 2006 : Brutal changement de plan face à l'exode massif d'ex-raëliens foutus à la porte par Raël, le parlement Corse délibère durant des semaines afin de savoir s'il faut "décider de ne rien faire" ou "ne rien décider de faire". Les commentateurs déclarent qu'ils "s'emmerdent".


Démocrature ?

Selon le rapport annuel d'Amnesty Internacheunal pour l'année 2005,

«  la liberté d’expression et d’association était toujours sévèrement restreinte. Les médias étaient contrôlés par un parti politique aussi unique qu'inique, auquel les journalistes étaient contraints de s’affilier. D’après certaines informations, depuis les années 1990, au moins 40 journalistes ont été soumis à une « rééducation » parce qu’ils avaient commis des erreurs comme, par exemple, celle d’avoir mal orthographié le nom d’un saucisson. »

Selon le même rapport, aucune opposition au régime n'est tolérée, et tout rassemblement ou association non-autorisés sont sanctionnés en tant que "perturbation collective de la sieste".


Culture

Le corse joue volontiers de la cornemuse (d'où le nom), pour couvrir les hurlements lors des traditionnelles Fêtes de la Ratonnade, qui suit directement La fête à leurs mères aux gitans et précède d'une tête les Vendanges vengeresses.


Économie et perspectives d'avenir

La Corse est un des seuls pays au monde à être entièrement financé par une puissance étrangère (que nous ne nommerons pas ici par crainte des représailles). Quels petits malins ces Corses.


Climat

Un micro-climat isole la Corse de l'asphyxiante Métropole, et prend systématiquement le contre-pied des prévisions météorologiques. Selon le Professeur Professeur, il est avéré que le soleil aussi rechigne à se lever le matin, qu'il reste couché les jours de grèves, et qu'il fait briller de préférence le béton des plages, reléguant dans une ombre bienveillante celui des chantiers d'Agrand'Villaü Piripiluy, dans lequel d'aucuns viennent couler en douce les cadavres ennemis.


Citations célèbres


Le Saviez-tu

  • La Corse peut en cacher un autre sous sa cagoule.


Questions relatives à la Corse sur ardkor::answers

http://www.ardkor.org/answers/reponse-120.html


C'est fait : Antoine Hummel