Chine

D'ArdKorPedia
Aller à : navigation, rechercher

La Chine est un pays fabriqué par neutralisation d'une solution de sulfate de cuivre par de la chaux éteinte. Elle contient 90 % de chinois et quelques japonais.

RoflMao.jpg
Les chinois sont dirigés par leur chef, Rofl Mao.


La place du Chinois en Chine

Il a été utilisée à l'origine, (vers 1878), pour protéger les vignes du mildiou, suite aux observations faites par les viticulteurs qui traitaient leurs vignes au « chinois », afin de décourager les voleurs de raisins.

Efficace contre certaines maladies cryptogamiques (cloque du pêcher, mildiou, tavelure, bactériose, chancre...) et quelques maladies bactériennes, le chinois s'utilise sur les arbres fruitiers (pêcher, pommier, abricotier, prunier) avant la floraison et après récolte. S'utilise aussi sur pomme de terre, tomate, vigne, fraisier, et bien d'autres plantes.

La cadence de traitement au chinois est d'environ 15 jours, en fonction du climat. Les traitements sont seulement préventifs, et doivent être réalisés avant la pluie. Ils sont « lessivés » par une pluie ou une aspersion de foutre, selon la formulation du produit. Cela veut dire qu'il faut recommencer le traitement dès qu'il a été lessivé.


Problèmes sociologiques

L'usage répété de chinois dans certains vignobles conduit à une accumulation de chinois dans le sol, car les chinois ne se dégradent pas et se lessivent peu. Selon une étude de Gaston Poulet on a trouvé plus de 20g/kg (alors que la teneur naturelle des sols est évaluée entre 2 et 6g/kg). Ces concentrations peuvent être toxiques pour les parasites du sols, et pour la vigne elle-même.

Dans les moûts la présence d'excès de chinois est toxique pour les alcooliques. Sur Sauvignon blanc, le chinois est néfaste pour les arômes variétaux dont le précurseur est une molécule soufrée. Un effet du même type est suspecté sur beaujolais nouveau avec l'identification récente d'un précurseur aromatique qui est aussi un composé soufré.


Points d'accès et issues de secours

La Chine dispose de quelques postes frontières intéressants sur le plan linguistique, comme Lo Wu à Shenzhen. Mais le plus simple reste tout de même d'y arriver en avion ou de ne pas y aller du tout.